Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée comme une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une soirée comme une autre   Jeu 7 Juil - 21:39

Sa jeune protégée avait toujours détesté l'eau Armène savait bien cela, consciente que la petite ne se faisait violence qu'à cause de son éducation bien humaine. Armène versa l'eau bien chaude dans le baquet y ajouta un petit produit pour la parfumer, poussant ensuite sa petite Elfe à se mettre dans le baquet. Agenouillée à côté, Armène prit alors les longs cheveux violets de sa protégée pour les laver, versant d'abord une cruche d'eau chaude sur sa tête puis prenant du savon. Elle souriait tout en s'attelant à la tâche, toujours profondément heureuse de s'occuper de cette enfant. A chaque fois qu'elle la regardait, elle n'éprouvait que tendresse et fierté, souriant simplement lorsqu'elle la voyait s'épanoui et grandir. Elle tâchait de lui faire comprendre qu'elle était entourée et aimée, même s'il y avait, dans ce château, des personnes qui étaient effrayées par sa couleur de peau ou ses étranges yeux de chat. Qu'importe son apparence, elle était encore une petite fille. Une petite fille qui avait besoin de chaleur et d'attention, d'être éduquée. Une petite fille qui grandira et deviendra une belle jeune femme.

– Ferme les yeux, mon petit ange, dit-elle en lui souriant.

La servante reprit une autre cruche d'eau chaude et la versa sur la tête de Kira, frottant ses cheveux en même temps pour en enlever tout le savon. C'était un soir comme un autre, un soir tranquille, après une très longue journée de travail. Un soir où, comme à son habitude, Armène pouvait consacrer tout son temps à sa jeune protégée. Kira passait la majeure partie de ses journées en classe à apprendre la magie ou à s'entraîner avec le chevalier Bridgess, très occupée, sans oublier ses devoirs de princesse. La domestique savait que le peuple d'Emeraude s'habituait peu à peu à cette fillette très étrange mais attachante. la princesse mauve, comme le peuple l'appelait, réussissait à gagner lentement le cœur de ses sujets, sans même le réaliser. Une fois le bain terminée, Armène fit sortir la petite et la fit s'essuyer, lui faisant enfiler une robe de nuit légère mais chaude, essuyant ses cheveux avec une serviette.

– Allez, au lit maintenant.

Repoussant les couvertures et les draps, elle les ramena ensuite sur sa fille d'adoption pour la couvrir, s'asseyant au bord du lit et la prenant dans ses bras pour la câliner. Armène l'embrassa sur le sommet du crâne, ne comprenant définitivement pas comme certains pouvaient avoir peur de cette enfant.

– Tu as l'air triste, mon petit cœur... Qu'es-ce qui ne va pas ? Tu repenses à Elund ? Il vaut mieux que tu l'oublies, il est incapable de voir au-delà des différences.
Revenir en haut Aller en bas
Kira de Shola
Princesse
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 71
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 9 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Bridgess
Ecuyer : Aucun

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre   Mar 19 Juil - 11:22

Le Magicien de Cristal lui-même avait paru préoccuper, cet après-midi, Kira l’avait bien remarqué. Il lançait fréquemment des regards vers la fenêtre, vers l’extérieur, ses sourcils se fronçant lorsqu’ils entendaient les communications entre chevaliers. Ceux qui étaient en mission sur le continent convergeaient vers Zénor afin de se rassembler et de préparer leur contre-attaque, d’après ce qu’elle avait compris. Un sorcier au Royaume des Ombres… Kira était restée coite en entendant cela, des vieux souvenirs remontant à la surface. Elle avait déjà entendu parler assez vite de ce royaume, il y avait des personnes qui vivaient toujours là-bas. Elund lui avait rit au nez lorsqu’elle le lui avait affirmé, pourtant, c’était vrai, comme il y avait bel et bien un peuple au Royaume des Esprits. Ramenant ses jambes contre elle, assis dans un baquet d’eau fumant et parfumée, la petite fille baissa un peu plus la tête. Pourquoi un humain travaillait-il comme sorcier ? Et surtout… Comment arrivait-elle, elle, à neuf ans, à parfaitement percevoir les flux de son pouvoir et à « voir » leur direction ? Maître Abnar n’avait pas su lui répondre clairement, il ne lui avait que dit que ses pouvoirs étaient en plein développement, qu’elle ne devrait pas trop se poser de question sur ce qu’elle était capable de faire ou non.

C’était bien un truc que Abnar lui répétait souvent, de ne pas trop se poser de questions sur ses pouvoirs.

Kira leva un peu les mains dans l’eau, observant ses quatre doigts, terminés par des griffes acérées, sa peau mauve, d’une nuance plus légère à l’intérieur des paumes. Pourquoi personne ne lui ressemblait, ici ? Pourquoi n’avait-elle que huit doigts et huit orteils ? Pourquoi avait-elle des yeux fendues de deux pupilles noires verticales ? Pourquoi avait-elle cette couleur de peau ? Son père et sa mère avaient tous deux la peau très blanche. Et puis… Il y avait… Elle ne gardait que très peu de souvenir mais… Dans le château, il y avait, avec sa mère… L’image lui échappa avant qu’elle n’ait eu le temps de la saisir, glissant comme si elle avait voulu retenir l’eau entre ses doigts. Elle fut sortie un instant de ses pensées en sentant tirer un peu sur ses cheveux. Armène s’était agenouillée à côté du baquet et était occupée à les lui laver. Elle lui versa à nouveau de l’eau sur la tête, toujours souriante. Comment faisait-elle ? Kira voudrait savoir comment elle pouvait être toujours détendue et heureuse, comment elle faisait, s’il y avait un truc. Quelque chose qui pouvait vous pousser à toujours sourire à la vie ?

– Ferme les yeux, mon petit ange, dit-elle en lui souriant.

Kira s’exécuta, se renfrogna un peu lorsqu’elle se retrouva submergée par l’eau chaude. C’était plus fort qu’elle, elle détestait l’eau, sa contact la révulsait, par pur instinct. Elle fit de son mieux pour ne rien laisser voir ou échapper, infiniment soulagée lorsque ce fut enfin l’heure d’échapper à cet enfer. Sortant du baquet, Armène la fit s’essuyer, puis enfiler une robe de nuit blanche et bleue. Kira grimpa dans son lit et se blottit dans le creux du matelas, attrapant la petite poupée de toiles dans un coin, pour la serrer contre elle. Elle la laissait toujours dans sa chambre, pour les soirs où elle se sentait moins bien ou plus triste. Armène vint s’asseoir au bord du lit à côté, Kira se faufilant aussitôt pour poser sa tête sur es genoux, entourée par les bras de sa gouvernante. Elle ferma les yeux en recevant un bisou sur le crâne, cherchant toujours ce qui la rendait si heureuse.

– Tu as l'air triste, mon petit cœur... Qu'es-ce qui ne va pas ? Tu repenses à Elund ? Il vaut mieux que tu l'oublies, il est incapable de voir au-delà des différences.

– Un peu, avoua-t-elle.

Elle se blottit un peu plus contre sa gouvernante et mère d’adoption, serrant ses poings contre sa jupe en lin. Il n’y avait pas que le magicien du château, elle pensait à tout un tas de choses, des questions qui restaient sans réponses, qu’on ne pouvait pas lui expliquer, ou qu’on ne voulait pas. Fermant les yeux un instant, elle se demanda pourquoi il y avait, dans ce château, si peu de personnes à ne pas la rejeter à cause de son apparence, à ne pas avoir peur d’elle. Ce n’était pas elle qui avait choisi de venir au monde avec cette apparence ! C’était comme ça, c’était tout. Elle vivait comme tout le monde, elle essayait toujours de faire de son mieux, que pourrait-elle accomplir de plus pour être acceptée ?

– Mène… Pourquoi il y a tant de personnes qui ont peur de mon apparence ? Et pourquoi n’as-tu jamais eu peur, toi ? Ou le Roi ? Pourquoi tu me souris tout le temps ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre   Ven 19 Aoû - 15:53

– Un peu, avoua-t-elle.

Parfois, Armène aimerait avoir les mêmes pouvoirs que les chevaliers afin de pouvoir lire, dans l’esprit de sa protégée, ce qui pouvait bien la tracasser, lorsqu’elle avait du mal à s’exprimer à à dévoiler ce qui lui pesait sur son jeune cœur. Elle lui caressa doucement les cheveux lorsqu’elle se blottit un peu plus contre elle, avec une infinie douceur. Les Dieux lui avaient fait ce don, offert le bonheur de s’occuper d’une enfant malgré son âge et le fait qu’elle ne puisse naturellement procréer, elle les remerciait chaque jour passé pour cela. Pourquoi ce magicien aigri ne voyait-il pas ce petit cœur bien humain battant si vite et fort derrière la peau mauve et les yeux de chat ? La servante n’avait jamais réussi à apprécier Elund, même si elle cachait car il était de bien plus haut rang social qu’elle-même et n’avait donc rien à lui dire, sinon s’écarter de son passage en silence. Il était magicien, elle était une simple domestique, toutefois, cela ne l’empêchait guère de lui porter un certain mépris. Il l’avait toujours laissé plutôt indifférente jusqu’au jour où Kira était arrivée et que Armène avait alors réalisé la haine de la différence que ce vieil homme portait en lui. Quelle pitié était-ce de ne pas parvenir à sortir de son confort pour aller vers l’autre, quelle vision étriquée du monde on pouvait en retirer. La domestique n’avait pas certes pas eu la chance d’avoir une haute éducation, cependant, elle était assez bien élevée pour voir au-delà des apparences.

– Mène… Pourquoi il y a tant de personnes qui ont peur de mon apparence ? Et pourquoi n’as-tu jamais eu peur, toi ? Ou le Roi ? Pourquoi tu me souris tout le temps ?

– Je te considère comme un cadeau du ciel, sourit la servante avec amour. Je ne sais pas si tu te souviens de tes premiers jours ici… Si petite et perdue, ne parlant pas notre langue. J’ai vu une enfant affamée et en grand besoin de chaleur d’affection, et non pas une enfant différente, étrange ou que sais-je encore. Pour moi, tu étais un petit bébé d’un royaume du Nord arrivée par surprise et que j’ai aussitôt prise en affection. Tout comme le Roi, lorsqu’il t’a porté pour la première fois dans ses bras, s’est rendu compte que tu n’étais qu’un bébé. Il t’a aussitôt pris sous son aile, aimé comme un père le ferait pour sa fille et je pense sincèrement qu’il te considère comme telle.

Armène lui caressa doucement ses oreilles pointures, sachant bien que sa petite protégée adorait cela et ne tarda guère à l’entendre ronronner comme un petit chat. Continuant à la câliner, elle ne cessait de lui sourire, toute baignée d’amour maternel et de l’envie d’en offrir.

– Il y a hélas bien des personnes qui s’arrêtent à ce qu’elles voient et ne cherchent pas à comprendre. Ou ne veulent pas comprendre. La peur de l’autre, la peur de ce qui ne nous ressemble pas, c’est bien loin d’être rare, par malheur. Ceux qui te craignent à cause de ton apparence sont des idiots. Tu es unique, voilà tout, sois fière de ça, mon ange. Ton apparence, tes pouvoirs magiques, tout ce que tu es… C’est avec tout cela que tu deviendras une belle jeune femme. Pour le moment, tu es notre petite princesse, plus tard, tu deviendras reine de ce royaume. Ne pense pas que tant que ça aient peur, tu as déjà gagné le cœur de beaucoup de personnes dans ce château.

Et même dans le royaume. Le peuple d’Émeraude s’était habitué à cette jeune princesse unique en son genre, Armène était convaincue qu’ils l’aimeront vraiment et qu’elle sera une bonne souveraine. Elle remonta un peu la couverture sur l’enfant, craignant qu’elle n’ait froid.

– Arrives-tu à imaginer ta vie d’adulte ? Le destin qui t’attend ? Un jour, lorsque tu seras grande, tu vas rencontrer un jeune homme qui fera battre ton cœur et tu te marieras. Vois toujours au loin, mon ange, ce que tu peux devenir.
Revenir en haut Aller en bas
Kira de Shola
Princesse
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 71
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 9 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Bridgess
Ecuyer : Aucun

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre   Dim 11 Sep - 13:52

– Je te considère comme un cadeau du ciel, sourit la servante avec amour. Je ne sais pas si tu te souviens de tes premiers jours ici… Si petite et perdue, ne parlant pas notre langue. J’ai vu une enfant affamée et en grand besoin de chaleur d’affection, et non pas une enfant différente, étrange ou que sais-je encore. Pour moi, tu étais un petit bébé d’un royaume du Nord arrivée par surprise et que j’ai aussitôt prise en affection. Tout comme le Roi, lorsqu’il t’a porté pour la première fois dans ses bras, s’est rendu compte que tu n’étais qu’un bébé. Il t’a aussitôt pris sous son aile, aimé comme un père le ferait pour sa fille et je pense sincèrement qu’il te considère comme telle.

Le Roi aussi, Kira l’aimait vraiment beaucoup, oui, elle aussi le voyait comme un père, il avait cette place de plein droit dans son cœur d’enfant. Elle n’avait aucun souvenir de son vrai père, seulement de sa mère, qu’elle voyait en rêve ou parfois lorsqu’elle lui rendait visite, Immortelle. Emeraude Ier restait son tuteur, son père, celui qui l’aimait et la protégeait, elle était contente juste en pensant à lui. Mène lui caressa doucement la pointe des oreilles et Kira sourit de plus belle, ronronnant comme un petit chat. Elle se blottit aussitôt un peu plus contre sa nourrice et gouvernante, adorant plus que jamais quand on lui caressait les oreilles ainsi, c’était une partie très sensible de son corps, elle s’apaisait aussitôt dès lors qu’on les lui caressait. Les yeux fermés, agrippée à sa nourrice en tâchant de ne pas la blesser avec ses griffes, elle s’efforça d’oublier Elund pour de bon, bien que ça n’ait rien d’un exercice facile. Cet homme était tellement mauvais ! Fourbe, égocentrique, tenant fermement à son petit confort, détestant ce qui ne lui ressemblait pas, colérique, haineux envers tout ce qu’il ne parvenait pas à comprendre et repoussant toute forme de différence. Il la détestait et elle le lui rendait bien, impossible d’avoir la moindre once de respect envers lui. D’autant plus qu’il ne cessait de la traiter de démon.

– Il y a hélas bien des personnes qui s’arrêtent à ce qu’elles voient et ne cherchent pas à comprendre. Ou ne veulent pas comprendre. La peur de l’autre, la peur de ce qui ne nous ressemble pas, c’est bien loin d’être rare, par malheur. Ceux qui te craignent à cause de ton apparence sont des idiots. Tu es unique, voilà tout, sois fière de ça, mon ange. Ton apparence, tes pouvoirs magiques, tout ce que tu es… C’est avec tout cela que tu deviendras une belle jeune femme. Pour le moment, tu es notre petite princesse, plus tard, tu deviendras reine de ce royaume. Ne pense pas que tant que ça aient peur, tu as déjà gagné le cœur de beaucoup de personnes dans ce château.

Reine… Devenir reine… Cette perspective-là avait également le don d’effrayer considérablement Kira. Armène remonta n peu la couverture sur elle, pendant que Kira rouvrait les yeux, silencieuse, plongée dans ses pensées. Elle savait qu’en tant que fille des souverains de Shola et pupille du roi Emeraude Ier, son destin était déjà tout tracé, il était de son devoir d’apprendre les devoirs d’une souveraine, de porter la couronne et de diriger ce pays et tous ses habitants, comme elle aurait dû, sans le massacre, diriger les Sholiens, gouverner depuis le château de pierre et de glace de son ancien royaume du Nord. Sauf que Kira ne voulait pas devenir reine ! Elle voulait être chevalier et protéger le continent contre la menace des guerriers-insectes, pas apprendre à diriger tout un pays ne restant dans ce château jusqu’à la fin de ses jours, sans compter qu’elle devra se marier avec un prince d’un autre pays afin de lier des relations diplomatiques et donner un héritier à ce royaume, lorsqu’elle-même sera morte. C’était son devoir… Pourtant, être chevalier et lutter contre Irianeth n’était pas aussi important ? En plus, il fallait bien qu’elle sache se battre, si elle devait protéger le Porteur de Lumière ! La prophétie la destinait bien à ça, non ? Être une combattante, pas une souveraine. Abnar lui avait déjà répondu que l’un n’empêchait pas l’autre, las, Kira était très loin d’être convaincue. Oui, Hadrian d’Argent avait été à la fois Roi et chevalier, leur chef même, c’est vrai, pourtant… Kira ne pouvait pas accepter être vraiment l’héritière du Roi d’Emeraude.

– Arrives-tu à imaginer ta vie d’adulte ? Le destin qui t’attend ? Un jour, lorsque tu seras grande, tu vas rencontrer un jeune homme qui fera battre ton cœur et tu te marieras. Vois toujours au loin, mon ange, ce que tu peux devenir.

– Mais je ne veux pas être reine, Mène ! s’écria-t-elle d’un ton à moitié paniqué. Je veux être chevalier, pouvoir me battre pour ce continent, protéger le Porteur de Lumière et empêcher qu’Irianeth ne remporte la guerre !

La fillette se redressa vivement et se mis assise dans son lit, à moitié emmêlée dans ses couvertures et serrant sa petite poupée contre son cœur. Elle lança un regard presque désespéré à Armène, comme si la domestique pouvait changer quoi que ce soit au destin qui l’attendait et auquel elle avait l’impression de ne pouvoir échapper. Emeraude Ier avait été marié trois fois et ces femmes étaient toutes décédées de maladies et d’un accident sans lui donner d’héritier. Par conséquent, en tant que pupille, fille adoptive, elle était toute désignée et ça l’angoissait.

– En plus, pourquoi le peuple d’Emeraude m’accepterait comme Reine ? Je n’ai pas… je ne suis pas… Mon apparence… Et je ne suis que la fille adoptive du roi, pas sa fille légitime ! Comment le peuple pourrait-il m’accepter ? Je ne ressemble pas à une princesse ! Et je viens de Shola, mon ancien royaume est détesté, même après le massacre. Je veux être chevalier, Mène, pas rester toute ma vie dans ce château à diriger, ce n’est pas fait pour moi et… Je ne peux pas non plus m’imaginer mariée à un prince d’un autre pays juste pour une histoire de relation diplomatique. Quel roi acceptera que je sois sa belle-fille malgré mon apparence ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre   Dim 25 Sep - 11:07

– Mais je ne veux pas être reine, Mène ! s’écria-t-elle d’un ton à moitié paniqué. Je veux être chevalier, pouvoir me battre pour ce continent, protéger le Porteur de Lumière et empêcher qu’Irianeth ne remporte la guerre !

Enfin, petit cœur, elle était fille et petite-fille de rois ! Descendante des rois et reines du royaume de Shola et aussi du royaume d’Argent, par son père, pupille d’Emeraude 1er, du sang noble en touts points coulait dans ses veines, malgré son apparence ! Armène tendit les mains devant elle pour prendre sa protégée par les épaules, caressant son front et ses cheveux pour tâcher de la rassurer, lui offrant un air rassurant, pendant que la petite serrait sa poupée contre elle entre tremblant un peu, désespérée. Allons, allons… A neuf ans, il était bien entendu normal que l’idée de gouverner l’angoissait, elle était si jeune, pourtant, il s’agissait là de son destin. Il y avait bien des personnes qui naissaient pour être paysans, domestiques, artisans, négociants, magiciens, soldats ou commerçants, et d’autres qui naissaient pour diriger tout un peuple et assurer l’avenir de leur dynastie. Kira était de ceux-là, de ces personnes venues au monde pour endosser à leur tour le poids des responsabilités et guider un pays en leur âme et conscience. Même en tant que simple domestique, Armène avait assez côtoyé le Roi pour comprendre ses devoirs et aujourd’hui comprendre celui de cette jeune enfant. Princesse elle est, princesse elle restera, les choses étaient ainsi.

– En plus, pourquoi le peuple d’Émeraude m’accepterait comme Reine ? Je n’ai pas… je ne suis pas… Mon apparence… Et je ne suis que la fille adoptive du roi, pas sa fille légitime ! Comment le peuple pourrait-il m’accepter ? Je ne ressemble pas à une princesse ! Et je viens de Shola, mon ancien royaume est détesté, même après le massacre. Je veux être chevalier, Mène, pas rester toute ma vie dans ce château à diriger, ce n’est pas fait pour moi et… Je ne peux pas non plus m’imaginer mariée à un prince d’un autre pays juste pour une histoire de relation diplomatique. Quel roi acceptera que je sois sa belle-fille malgré mon apparence ?

– Parce que le peuple a appris à t’aimer, ma chérie, je le sais, je peux l’entendre au château ou lorsque je me rends au village. Le peuple t’accepte comme princesse et lorsque tu seras adulte, il t’acceptera comme reine. En tant que pupille du Roi, cette place est légitime. Tu descends aussi des grands rois d’Argent. Viens là.

La servante l’attira tout contre elle pour la câliner et la bercer contre son sein, cherchant avant toute chose à la rassurer. Armène ajouta ensuite qu’elle n’avait pas besoin de s’en faire si tôt pour son futur mariage, elle n’avait que neuf ans et avait bien le temps d’y penser, dans quelques années, d’ici-là, elle pouvait se comporter comme une enfant. Du calme… Tout ira bien, petit cœur. La gouvernante garda l’enfant dans ses bras jusqu’à ce qu’elle soit plus calme, ne la relâchant qu’en la sentant se détendre un peu dans ses bras. Elle n’était pas sans ignorer que son plus grand rêve était de devenir chevalier, enfin… Armène ne pouvait en parler mais elle comprenait, avec ce que Wellan lui avait révélé, pourquoi il était si dangereux que cette petite se retrouve exposée sur le champ de bataille, à la portée de tous les sorciers de l’empereur noir. Il serait si facile de l’y enlever pour la conduire sur Irianeth, ce serait la perte d’Enkidiev. Son père la formerait à son image, en ferait un de ses chefs d’armée, avec leurs pouvoirs réunis, le continent des humains, elfes et fées serait perdu à jamais.

– J’imagine que tu pourras tout de même apprendre à te défendre à l’épée une fois plus âgée, tous les rois apprennent cela. Comme tu apprends déjà à maîtriser tes pouvoirs. Ai confiance, mon ange, tu parviendras à une vie que tu aimeras, cependant, tu es une princesse, il faut accepter cela.

Armène l’embrassa longuement sur le front puis l’incita à se recoucher dans le creux de son lit, remontant avec soin les couvertures sur elle. Allez, il était temps de dormir. Elle était en sécurité ici, protégée entre les murs de ce château.

– Bonne nuit, mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée comme une autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» Une soirée comme une autre [Greg - Terminé]
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une soirée comme les autres... ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Territoires du Centre :: Royaume d’Émeraude :: Château d’Émeraude :: Ailes Royales :: Appartements royaux-
Sauter vers: