Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Guilde du Nord

Aller en bas 
AuteurMessage
Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 65
Double-compte : Non
Âge in-RP : 74 ans
Situation marital : Fiancée
avatar
Elfe des Bois
Aveleen Eärfalas
MessageSujet: La Guilde du Nord   Dim 13 Jan - 9:29
L’air, ici, avait quelque chose de particulier, qu’Enkidiev ne possédait pas. Jamais elle n’avait ressentie ça, depuis sa naissance, c’était… Comment expliquer ça… Elle ne saurait pas vraiment dire, c’était différent, elle se sentait vivifiée, beaucoup plus vivante et éveillée, elle respirait tout à coup plus librement et avait l’esprit plus clair. Une impression un peu étrange, soit, c’était ainsi. Elle sourit un peu doucement en suivant les autres, vers les dragons et les hommes venus les chercher. Jasson avait pu leur confirmer, en fouillant leurs esprits, qu’ils n’étaient pas des ennemis, quand bien même leurs méthodes d’invitation étaient à revoir. Elle ne fera pas de commentaire, néanmoins, ne connaissant ni les coutumes ni les façons de faire des hommes de ce royaume. Elvadar… Le nom lui était pourtant familier, elle avait dû le lire dans un récit ou l’entendre dans une chanson, sans doute. La peur lui restait étrangère, ces dragons la fascinaient malgré elle et pouvoir grimper sur le dos de l’un d’eux pour voyager était un immense honneur. Celui duquel elle s’approcha était d’un rouge profond, le regard jaune vif avec des pupilles fendues noires. Aveleen le salua avec respect, avant de grimper sur son dos.

La ville avait beau être très proche, personne n’était choqué de voir cinq énormes dragons en bordure, avec des passagers sur leurs dos, s’envoler en direction du Nord. Ce qui lui plaisait énormément, cette mentalité, la magie acceptée, ces bêtes magnifiques et intelligentes vivre au grand jour sans provoquer un vent de panique. Elle s’accrocha à une grosse pique devant elle lorsque le dragon s’arracha du sol et fila vers les cieux, voyant la terre s’éloigner à une vitesse vertigineuse puis le paysage défiler si rapidement sous eux. Le froid ne la gênait pas, ni le vent, ses vêtements Elfiques lui procuraient assez de chaleur comme cela et le corps lui-même du dragon était brûlant. Se penchant un peu, elle sourit encore, le visage battu par le vent, ses longs cheveux roux claquant derrière elle. C’était une expérience incroyable, si haut, si vite, elle fit un signe de main à Jasson, placé sur un autre dragon, serrant dans ses bras son apprenti terrifié. Ils volèrent deux ou trois heures, peut-être, avant d’arriver au Nord. Immenses étendues de montagnes, de roc, de neige et d’un vent affreusement glacial.

Le château, au sommet d’une montagne imposante, vers lequel ils se dirigeaient, ne ressemblait à rien de ce qu’elle avait déjà pu observer. Ses dimensions n’étaient pas conçues pour des humains, il était taillé dans une pierre noire abrupte, perché au sommet de monts impressionnants. C’était… magnifique. Imposant. Impressionnant. L’atterrissage se fit avec une certaine douceur, malgré la taille énorme de leurs montures du jour. Voici don Elvadar, puissant royaume des hommes et des dragons de ce continent décidément, il se passait toujours des choses étonnantes au Nord. Callum les attendait à l’entrée de la bâtisse, visiblement faite pour que des dragons puisse y passer, d’où la taille gigantesque de tout le château. Ils rentrèrent avec lui et quelques gardes venus les chercher, sans oublier les dragons, bien sûr. Et des dragons, il y avait autant que d’habitants bien humains, dans ce château. De toutes les tailles, toutes couleurs, toutes les grosseurs, un spectacle sans doute impossible à observer ailleurs, même dans leurs rêves les plus fous.

Capitaine – La Reine Lanathiel vous convie à dîner avec elle, ce soir.

L’Elfe avait environ une avalanche de questions à lui poser, sur cet endroit, sur ce continent lui-même, sur le lien qui les unissait avec les dragons. Elle sourit donc, toujours aussi vivifiée par cet environnement étonnant. Comment n’avait-elle jamais réalisé, sur Enkidiev, que l’air y était si pauvre ? cet endroit battait au rythme de son cœur, c’était incroyable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La Guilde du Nord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)
» Les plages du Nord
» [Insolite] Cratère nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Continent de Nahrta :: Contrées du Nord :: Elvadar-
Sauter vers: