Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Protéger le continent

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître des Events
Friend or not...
avatar

Fonction :
  • Fondateur
Présence :
  • Actif
Messages : 85
Double-compte : Maître du Jeu
Âge in-RP : Immortel
Situation marital : Marié au monde
Maître : ...

MessageSujet: Protéger le continent   Dim 18 Mar - 12:01

PNJ Vyoka, Premier Conseiller du Roi

Le bureau personnel du Roi était loin d’être aussi grand et impressionnant que la Salle du Trône elle-même, bien entendu, mais il possédait cette chaleur qu’on en retrouvait pas ailleurs dans le château. En temps normal, c’était une pièce que le seigneur Vyoka appréciait beaucoup, pour sa décoration sobre mais subtile, pour ses tons chauds et réconfortants, pour l’air pur donné par les grandes fenêtres. Une pièce très agréable, somme toute, qui avait le don de l’apaiser. Pourtant, aujourd’hui, le bureau avait comme perdu ses pouvoirs purificateurs. Vyoka était très en colère et souffrait encore du violent pouvoir psychique dont avait fait usage sur lui cette sorcière venue d’on ne sait où. Le Roi l’avait fait libérer dès qu’il avait pu se relever de sa faiblesse passagère, bien entendu, quelle absurdité avait commise là sa ridicule petite épouse ! Le conseiller n’avait guère perdu de temps à expliquer ne détails cette affaire au souverain, dès qu’il était entré dans ce bureau, et surtout, il n’avait pas manqué de souligner le danger représenté par cette Elfe sortie de nulle part. Il était le plus ancien et le plus proche des conseillers du Roi, ce dernier l’écoutait depuis des années, son avis comptait beaucoup à ses yeux. Et plus l’âge gagnait le souverain, plus l’influence de Vyoka grandissait.

Issu d’une des familles les plus anciennes et influentes du Royaume, Vyoka s’était très tôt révélé doué pour la politique et pour toutes ses manigances, il était ce qu’on appelait un homme doué en affaires et capable de gagner à sa cause puissants seigneurs et souverains. Devenu conseiller personnel du souverain, il travaillait dans son ombre depuis des années, dictant certaines lois à sa place et gagnant un pouvoir confortable. Les gens du peuple voyaient le souverain comme homme fort alors que ce n’était pas lui mais ses conseillers qui dictaient l’ordre dans ce pays. D’autant plus lui, Premier Conseiller, ami fidèle et porte-parole. C’était lui qui avait dû trouver la seconde épouse du souverain, nouant des relations avec les autres pays, puis lorsque cette femme était morte, il avait dû en acheter une autre pour la remplacer, au prix d’une nouvelle alliance économique et militaire. Son dévolu avait été placé sur la petite gamine de dix ans du Roi de Perle, qui n’était encore promise à personne, et qu’ils prendront dès quelle sera assez âgée et forte pour avoir des enfants sans y laisser la peau. La transaction avait vu sa conclusion finale par le mariage, et voilà qu’aujourd’hui, cette acquisition pour le souverain causait des problèmes.

Bien entendu, il ne s’agissait pas de contre-attaquer de front, ce serait contre-productif et le Roi était bien trop gentil et faible pour prendre des mesures fortes contre la mioche lui servant de femme. Non, il fallait être plus subtil… Donner des arguments forts pour un souverain qui avait du mal à considérer les femmes comme capables de se défendre, mis à part les femmes appartenant à l’Ordre des Chevaliers, seule exceptions à la règle. Vyoka avait donc commencé par longuement décrire cette sorcière Elfe, en insistant sur la dangerosité de ses pouvoirs, puis décrit comment chacun avait bien vu qu’elle en avait fait usage sur leur jeune reine pour la manipuler et la plier à sa volonté. L’utiliser comme un outil pour qu’elle aille ensuite présenter cette requête ridicule à lui, leur bon Roi, de participer à un prétendu Conseil de guerre commun, entre plusieurs royaumes, contre leurs ennemis. Le conseiller manœuvrait avec habileté, tant à l’aise qu’il était avec les manœuvres politiques et de pouvoir. Bien plus à l’aise que ne pouvait l’être, à ses yeux, cette pathétique petite fille qui ne pouvait prétendre à un autre rôle que celui de poule pondeuse.

– Je suis terriblement inquiet pour votre jeune épouse, majesté… Qui sait quelles horribles manipulations mentales cette sorcière a fait sur elle ? Peut-être même peut-elle recevoir des ordres à distance, c’est très dangereux, à la fois pour elle et les autres. Imaginez que cette sorcière Elfe l’oblige à tuer l’enfant qu’elle porte, avec l’influence mentale pesant sur elle ? Même les Chevaliers d’Emeraude, pourtant chargés de protéger notre reine durant cet entretien, n’ont rien faits pour contrer cette sorcière.

Le Conseiller avait su que la sœur de la reine, qui faisait partie de l’Ordre, avait repris contact avec elle dès son arrivée. Or, lorsqu’on voulait saper les forces et la volonté d’une personne, il fallait avant tout l’isoler et la priver de tous les soutiens qu’elle possédait, aussi maigres soient-ils. Actuellement, cette femme chevalier était partie au loin, vers la Forêt Interdite, ce qui rendait son écart encore plus simple. Elle ne pourra jamais revoir sa tendre petite sœur, pas si le roi était convaincu que les chevaliers étaient incapables de protéger sa femme et le bébé qu’elle portait.

– Il serait bon que la Reine reste dans un endroit sécurisé, avec des personnes compétentes pour veiller sur elle. Votre ami, maître Elund, pourrait également veiller à ce qu’elle ne soit pas troublée à distance par cette sorcière. Je me demande par ailleurs si les autres Elfes proches de l’Ordre ne sont pas des espions… Il y a l’apprenti de maître Elund, mais aussi l’Elfe rousse partie avec le jeune chevalier et le mercenaire. Il n’est pas encore trop tard pour les stopper, tous les deux, majesté. Pour la protection de votre épouse mais aussi celle du continent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Protéger le continent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Mon métier ? Protéger.
» Comment protéger mes peaux vertes ?
» Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Continent d'Enkidiev :: Royaumes Forestiers :: Émeraude :: Domaine Royal d’Émeraude :: Château :: Aile Royale :: Appartements royaux-
Sauter vers: