Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Menace sur les plages de Zénor [Event]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fonction :
  • Fondateur
Présence :
  • Actif
Messages : 88
Double-compte : Maître du Jeu
Âge in-RP : Immortel
Situation marital : Marié au monde
Maître : ...
avatar
Friend or not...
Maître des Events
MessageSujet: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Dim 18 Mar - 10:56
L’heure de la bataille a sonné.

Voilà plusieurs jours que quelques chevaliers et alliés sont partis pour Nahrta et Lumren et plusieurs jours que le magicien du château, maître Elund, perçoit une menace approcher, grâce à l’observation des étoiles. C’est sur les plages du Royaume de Zénor, à nouveau, que les troupes ennemies vont tenter de débarquer, pour ensuite envahir le continent. L’Ordre des Chevaliers d’Emeraude les attend de pied ferme, accompagné par la moitié de la récente armée créée par le Roi Vail de Zénor, soit 600 soldats.

Afin de couvrir toutes les plages du royaume et faire face à cette attaque de grande ampleur, cette fois-ci, les soldats du roi ont été divisés en trois unités de 200 personnes chacune, commandées par un des chevaliers, qui ont plus l’habitude de se battre contre les guerriers-insectes et leurs redoutables wyvernes. La première unité est commandées par Wellan, la seconde par Bergeau, la troisième par Bridgess.

Le soir tombe avec lenteur lorsque les premiers bateaux se font voir à l’horizon…


Participants

Chevaliers

- Wellan d’Émeraude
- Dempsey d’Émeraude
- Bridgess d’Émeraude
- Bergeau d’Émeraude

PNJs

- Asbeth, joué par Ariane
- Fréhor Nomicant, joué par Elvira

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 319
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Cameron
avatar
Commandant d’Émeraude
Wellan d’Émeraude
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Dim 18 Mar - 11:22
Même à cette distance, ils pouvaient sentir l’aura maléfique d’Asbeth, sur ces bateaux, quand bien même ils ne pouvaient pas encore savoir si d’autres sorciers étaient avec lui pour ce combat. Wellan plaça sa main en coupe au-dessus de ses yeux pour se protéger de la lumière du soleil couchant et mieux voir à l’horizon, le regard un peu plissé. Ils étaient encore loin, la nuit sera déjà tombée lorsque ces bateaux seront à portée de leur magie. A onze chevaliers, ils ne pourront pas tous les détruire, très loin de là, leurs rayons destructeurs n’étaient pas assez à eux seuls pour couler un bateau, il fallait au moins deux ou trois personnes sur un seul navire, à le frapper, avant de le couler, autrement dit, ils n’étaient pas assez nombreux ni puissants pour couler toute la Flotte avant que les troupes ennemies ne débarquent. Ce n’était, cependant, ni la première fois ni la dernière fois qu’ils seront face à ce genre de difficultés. Sentant l’inquiétude de ceux qui n’étaient pas là, Wellan soupira un peu puis dit mentalement à Jasson de se préoccuper de sa propre route, eux aussi pouvaient avoir des ennuis sur le trajet et il était seul magicien du groupe, avec Morgan. Même chose pour Santo et Chloé, avec leurs écuyers, qu’ils se préoccupent de ce qui se tramait dans cette forêt plutôt que pour cette bataille.

*Bergeau,* reprit-il ensuite, le regard rivé sur l’océan. *Fais avancer un peu ton unité, de quelques mètres vers l’Est. Bridgess, c’est ton unité qui a la position la plus en hauteur, dès que les ennemis seront à portée, ordonne-leur de tirer. Fais attention à ne pas le faire ni trop tard, ni trop tôt* Il lui faisait confiance pour ne pas se tromper, il l’avait forgée à son image, entraînée depuis ses douze ans pour la préparer à tenir ce rôle, elle avait beau être encore très jeune, elle avait des qualités indéniables de commandant. Les hommes de Zénor attendaient en silence, portant des armures de cuir pour la majorité, de fer pour quelques uns, chacun avec ses moyens et l’aide reçue par le Roi. Vail avait suivi autant les conseils de l’Ordre que ceux de ses voisins, pour la création de cette armée, c’était un grand pas de fait dans ce royaume devenu résolument pacifique depuis la première guerre. La tension monta à mesure que le jour baissait et que leurs ennemis approchaient. Dès que les bateaux furent assez prêts, les chevaliers se préparèrent, concentrant leur énergie magique entre les mains, puis les envoyant brutalement frapper la Flotte arrivant tous ensemble. Une énergie qui se brisa contre un bouclier protecteur dressé par les sorciers ennemis à bord. Il ordonna de recommencer aussitôt, avant que les troupes ne commencent le débarquement. Une fois encore, les boucliers arrêtèrent tout sans la moindre difficulté.

– Tenez-vous prêts ! cria-t-il à l’arrière-ligne.

Les archers se mirent en position, puis envoyèrent une pluie de flèches sur les troupes qui commençaient à mettre les barges de débarquement à l’eau et approcher des plages. Une partie des flèches les atteignit, d’autres ripèrent sur les carapaces des guerriers-insectes et écailles des wyvernes sans leur causer le moindre mal. Wellan leur ordonna de continuer à tirer, puis dégaina son épée, en faisant avancer les troupes sur les plages, se préparer à l’affrontement. Les premiers ennemis commençaient à poser le pied sur le sable. Tous ensemble, ils fondirent sur eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 43
Double-compte : Non
Âge in-RP : 20 ans
Situation marital : Amoureuse
Maître : Wellan
Ecuyer : Swan et Kira
avatar
Capitaine d’Émeraude
Bridgess d’Émeraude
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Sam 24 Mar - 11:53
Wellan* Bergeau, fais avancer un peu ton unité, de quelques mètres vers l’Est. Bridgess, c’est ton unité qui a la position la plus en hauteur, dès que les ennemis seront à portée, ordonne-leur de tirer. Fais attention à ne pas le faire ni trop tard, ni trop tôt.

Bridgess * Entendu.

Les hommes derrière elles étaient nerveux, pour la plupart, lorsqu'elle leur donna ses ordres et les fit se mettre en position. Forcément, les plus anciens soldats de cette armée ne l'étaient que depuis deux ou trois au grand maximum, la plupart tenaient des épées pour la première fois de leur vie et n'avaient eu qu'un traînement encore faible. Et pourtant, les voilà, volontaires et prêts à se battre, la suivant elle, gamine de vingt ans, et n'ayant sans doute confiance que parce qu'elle était Chevalier. Wellan considérait qu'elle n'était pas trop jeune pour commander une unité de deux cents hommes, mais si elle était heureuse d'une telle confiance, elle jugeait aussi qu'il l'était peut-être un peu trop. Elle n'avait que vingt ans ! Et d'un seul coup, elle se retrouvait catapultée au rang de capitaine d'une aussi grande unité, dirigeant même ses deux frères d'armes présents à ses côtés, Dempsey et Falcon, pourtant plus expérimentés qu'elle. Alors oui, elle avait connu les premiers combats comme eux, même si elle n'y avait pas participé activement dès ses douze ans, mais tout de même ! Bridgess s'efforça cependant de reléguer la nervosité au fin fond d'elle, pas le moment et pas besoin non plus, elle avait juste besoin de concentration.

Les bateaux étaient nombreux, assez nombreux pour provoquer une nouvelle vague de panique parmi les rangs de l'armée de Zénor. Bridgess leva le bras vers eux et leur cria de se tenir prêts, puis fit signe à ses confrères. Ensemble, ils frappèrent d'une première vague magique les bateaux approchants de leur secteur, dans le but affiché de les faire couler. Leur magie fusa à une vitesse folle puis s'écrasa dans une pluie d'étincelles contre une haute barrière magique qui stoppa chacun de leurs tirs, sans parvenir à ne serait-ce qu’érafler les coques de bois. Seconde salve ! Ils tirèrent à nouveau, et une fois de plus, leur magie dut stoppée sans la moindre difficulté. Il y avait des sorciers là-dedans, formidable ! La jeune femme tira son épée, dressant son boucler avec son autre bras, puis fit signe aux archers de se préparer à tirer. Pas encore... Doucement... Pas encore... A l'instant critique, elle leur ordonna de tirer, leurs flèche s'abattirent en une pluie solide et drue sur les ennemis, balayant la première vague de débarquement. Encore, allez ! Une des wyvernes fut touchée à deux reprises aux yeux et s'effondra dans l'océan, emportant sous son poids la barge de débarquement et toute une troupe de guerriers-insectes par le fond.

Bridgess – Archers et lanciers, sur les hauteurs, continuez à tirer, les troupes au sol, passez à l'attaque !

Les capitaines relayèrent les ordres, la première ligne se mit en position de défense, alors que les premières barges s'abattaient sur la plage et libéraient les troupes ennemies, qui fondirent sur une en une masse noire, grouillante et dangereuse. La première ligne bondit à la frappe et le choc fut particulièrement violent. Une dizaine des nouveaux soldats se furent sauvagement tué dès les premières secondes du combat, d'autres hurlèrent lorsqu'un coup d'épée ou une morsure d'un des guerriers-insectes leur transpercèrent un bras, une jambe ou le flanc, malgré les armures. Une vague d'horreur souleva le coeur des hommes de l'unité, alors que les guerriers-insectes arrivaient, de plus en plus nombreux, et surtout, les wyvernes. Trois d'entre elles, qui étaient arrivées jusqu'ici, adultes et crocs dehors. Bridgess para de son bouclier un violent coup de pattes qui l'envoya bouler à deux mètres de là, se relevant aussitôt puis ordonna aux archers de se concentrer sur ces sales bêtes. Leurs rangs se reformèrent dans la confusion, la terreur en avait gagné beaucoup.

Bridgess – Visez la base du cou ! lança-t-elle aux lanciers.

Cette nouvelle salve ne fut pas non plus fructueuse, les bêtes bougeaient très vite et faisaient déjà des dégâts considérables. Seule une des trois fut blessée, sans être arrêtée pour autant, les deux autres fondaient, mordaient, déchiquetaient. Les rangs resserrés, ils repartirent avec la seconde ligne, cette fois à l'épée uniquement, et avec la magie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Joker
Présence :
  • Actif
Messages : 210
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Célibataire
Ecuyer : Curtis
avatar
Chevalier d’Émeraude
Bergeau d’Émeraude
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Ven 13 Avr - 11:58
A chaque fois, on pouvait espérer que c’était la dernière salve, que l’Empereur allait finir par se lasser, qu’il ne faisait que jouer avec eux et allait bientôt en finir, et à chaque fois, ces monstres revenaient, encore et encore. Bergeau serra plus fort les lanières maintenant son armure, souriant aux hommes de Zénor se trouvant avec lui. Il avait sentit du remous, plus tôt, Elund avait fait il ne savait quoi et ceux qui étaient partis sur d’autres missions étaient mécontents, mais honnêtement, il n’avait pas suivi l’affaire et l’avait complètement écarté de son esprit, devant plutôt se concentrer sur les défenses à préparer sur les plages. Bah, s’il y avait un souci ailleurs, Chloé et Santo pouvaient sans aucun doute se débrouiller à distance, avec Elund, en attendant que tout le monde soit plus disposé à y songer. Wellan avait simplement signalé à Jasson de se concentrer sur son propre voyage et de les laisser gérer le reste, sur le continent, il avait déjà assez à faire en devant traverser Alhombria. Tout juste ! Leur chef avait aussi lancé à Santo et Chloé de se préoccuper de ce qui se tramait dans la forêt, plutôt, sous-entendant que ce n’était pas le bon soir pour des débats enflammés sur leur lien mental et télépathique.

Wellan le contacta pour lui faire avancer un peu son unité et donner ses ordres. Le soir tombait, ils allumèrent des torches tout du long des côtes, les illuminant assez pour ne pas être pris par surprise lorsque les combats commenceront. Bergeau ne se sentait pas spécialement nerveux, ce n’était pas le premier combat auquel il participait, en revanche, il se demandait si tous ces hommes avaient vraiment reçu un entraînement suffisant. La bonne volonté, c’était très bien, mais ça ne suffisait pas, au milieu d’une bataille rangée. Le silence se fit dans les rangs lorsque les bateaux ennemis se dessinèrent peu à peu à l’horizon. La nervosité des hommes s’en ressentait d’autant plus clairement, c’était la première fois qu’ils se battaient, pour une très large majorité. L’effort était incroyable, dans ce pays pacifique, d’avoir soulevé une armée, une armée déjà prête à combattre aux côtés des chevaliers, qui plus est. Bergeau fit signe à ses compagnons d’armes, près de lui, de se tenir prêts. Dès que la flotte fut à portée, ils lancèrent aussitôt une première salve magique, suivie d’une seconde. Salves qui se brisèrent net contre des boucliers d’énergie placés autour des bateaux. Il y avait des sorciers, à bord…

Les archers de son unité décochèrent à leur tour une pluie de flèches sur leurs ennemis, pas assez pour empêcher le débarquement sur les plages mais au moins assez pour ralentir un peu. La première ligne de défense se jeta sur leurs ennemis, alors que des wyvernes commençaient déjà à fondre sur eux. Un des hommes hurla lorsque la bête le saisit à la taille et l’envoya valser contre les autres hommes, avant de se jeter sur les autres. Elles avaient esquivé brusquement les pièges dans lesquels ils avaient tenté de les faire tomber, le choc fut brutal. Trop brutal. La première ligne de défense fut balayée comme un rien, plus de soixante hommes périrent dès les premières minutes et la terreur gagna les autres, tandis que les guerriers-insectes fonçaient, armes au poing. Bergeau jura dans sa barbe, reculant le temps de lancer une vague d’apaisement collective, quoi qu’assez faible, sur ses hommes avant de les faire se regrouper et frapper à nouveau. Bergeau recula juste avant de recevoir un coup de patte d’une des wyverne , passant sous son ventre et frappant un des capitaines de leurs ennemis, plantant son épée dans le coude lorsqu’il esquiva et tirant. A sa grande surprise, sa carapace noire craqua facilement et il poussa un cri, le sang s’échappant à flot avant qu’ils ne tombe.

Bergeau * Les guerriers-insectes ont aussi une faiblesse dans leur carapaces au niveau des coudes ! Frapper une seule fois, ils perdront trop de sang pour continuer !

Il répéta cette injonction à haute voix pour ses hommes, les Zénorois, le message se relayant très vite dans les rangs. Un regain d’énergie les traversa et ils réorganisèrent leur attaque. Durant ce temps, Bergeau et Kerns foncèrent sur une des wyvernes, l’encerclant. Pendant que Kerns la frappait de toute ses forces pour faire diversion, Bergeau la contourna puis bondit, s’aidant de la magie pour sauter plus haut et frappant la base du cou. La lame s’enfonça dans le petit morceau de chair non protégé par des écailles et la bête poussa un râle d’agonie, avant de s’effondrer. Il fit répéter l’opération contre les autres bêtes, profitant qu’elles au moins ne soient pas intelligentes, pour les exterminer. Frapper ce point faible-ci était plus facile que de viser leurs yeux, surtout la nuit, ils n’avaient pas avec eux d’archers assez expérimentés. Les deux bêtes restantes furent jetées à terre avec les efforts conjoints de leurs troupes, mais il restait les guerriers-insectes. Ils se redéployaient quand ils se tirent la présence noire et mortelle d’un sorcier fondre sur eux. Avec ses frères d’armes, ils brandirent en hâte un bouclier magique autour de leurs troupes. Une salve d’énergie le frappa de plein fouet, empêchant de justesse de décimer les hommes, mais le bouclier céda très vite. Bergeau fut brutalement frappé par le retour de l’onde et projeté plusieurs mètres sur la plage.

Falcon * Qu’est-ce qui se passe, de votre côté, c’était quoi ce truc ?!

Bergeau * Un sorcier de mauvaise humeur, grogna Bergeau en se relevant.

Il cracha un peu de sable qu’il avait avalé en étant projeté à terre puis se prépara, faisant face avec les autres au type qui était arrivé sur la plage. Allez, mon vieux, voyons ce que t’as dans le ventre, maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Fondateur
Présence :
  • Actif
Messages : 88
Double-compte : Maître du Jeu
Âge in-RP : Immortel
Situation marital : Marié au monde
Maître : ...
avatar
Friend or not...
Maître des Events
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Dim 15 Avr - 12:00

Fréhor de Nomicant, sorcier de l’Empereur

Cet incapable d’Asbeth allait participer à la bataille, pour une fois, Fréhor ne serait pas du tout étonné qu’il ait les plumes complètement grillées par un des magiciens présents sur les plages, il était si incompétent ! A se demander pourquoi Amecareth le conservait à son service, peut-être attendait-il d’avoir suffisamment de sorciers et sorcières auprès de lui, toutes espèces confondues, avant d’enfin jeter les maillons faibles de son pouvoir. En attendant, tant que ce corbeau de malheur ne se mettait pas dans ses jambes, tout se passera très bien pour lui, Fréhor ne se souciera pas qu’il se trouve ou non sur son chemin lorsqu’il combattra. Appuyé contre la balustrade du bateau, il ne prêtait aucune attention aux guerriers-insectes massés sur le navire, se préparant à la guerre, ni aux deux wyvernes embarquées, le regard fixé sur l’horizon. Voilà un moment qu’il n’était plus revenu sur ce continent, alors qu’il avait pourtant beaucoup à y faire, mais que voulez-vous, il avait été très occupé… La guerre prenait de l’ampleur, à l’Est, et Enkidiev n’avait sans doute aucune idée des combats déjà engagés, plus intenses et violents, sur les autres continents. Des combats prenant toute l’attention de l’Empereur Noir, ce qui faisait que peu de troupes étaient disponibles pour attaquer Enkidiev.

Ils devraient en profiter, tous ces geignards, ils n’avaient strictement aucune idée de ce qui pourrait leur tomber dessus, dans le cas contraire. Quoi qu’il en soit, Fréhor comptait aller au plus vite dans ce combat et poursuivre aussitôt ses missions sur ce continent. L’attaque de cette nuit était une simple diversion, c’est pourquoi seulement une dizaine de bateaux remplis de guerriers-insectes étaient engagés, avec une petite vingtaine de Wyvernes. Une force de frappe bien faible, donc, surtout en comparaison de ce qui frappait en ce moment même d’autres armées sur les différents continents. Un maigre sourire vint flotter un petit instant sur ses lèvres, alors qu’il imaginait la réaction qu’auraient les différents rois et reines de ce continent, en se retrouvant face à une force de frappe puissante et nombreuse, attaquant sur tous les royaumes côtiers à la fois, leurs réactions devant des dragons fous de rage et déchaînés, filant haut dans le ciel en se moquant des frontières avant de plonger en piqué sur cités et villages pour les réduire en cendres. Ce serait un tel massacre, comme celui, récent, des Montagnes Dorées. Les esprits en avaient été marqués à vie, la population de Nahrta ne risquait pas d’oublier de sitôt.

Le sorcier ressentit l’approche du continent avant qu’on n’avertisse de se tenir prêt. Parfait. Il se redressa avec lenteur, son regard se mit à briller d’une légère flamme bleue, avant qu’il ne tende les mains. Sa sorcellerie engloba les bateaux dont il avait la charge, dressant un bouclier protecteur solide. Concentré, il le maintint tranquillement, souriant en voyant les vains efforts des chevaliers, dès qu’ils furent à portée, pour frapper les navires. Leurs maigres jets magiques se brisèrent contre le bouclier sans lui infliger une seule égratignure. Inutile d’essayer, ils n’avaient clairement pas un niveau suffisamment élevé pour cela. Il était trop tard pour empêcher les troupes de débarquer… Dans un premier temps, Fréhor ne bougea pas, alors que la première vague d’attaque, accompagnée des wyvernes, se lançait dans la bataille en hurlant. Il observa, simplement, ces hommes à peine entraînés se faire balayer comme des moins que rien. Au moins les archers, en arrière des lignes, étaient plus efficaces, il leur reconnaissait volontiers ce point. Mais pas assez efficaces, non, pas assez pour renverser le cours de cette bataille. Les wyvernes, en revanche, furent abattues, leur nouvelle stratégie d’attaque était plutôt intéressante. Ainsi, même eux pouvaient apprendre.

Pas mal. Il était temps pour lui d’entrer en action. Fréhor inspira doucement puis quitta le navire en lévitant, frôlant les vagues avant de poser sur les rives. Aussitôt, il concentra son énergie dans ses mains et frappa vivement le champ de bataille. Ses adversaires avaient dressé en toute hâte un bouclier pour le contrer, un bouclier qui tint à peine quelques secondes avant d’être pulvérisé. L’onde de choc les renversa avec brutalité et certains furent assommés, devenant des proies faciles pour les guerriers-insectes. Fréhor avança d’un pas tranquille sur la plage, ses yeux brillant de cette même lueur bleue presque démoniaque, signe de ceux utilisant les Arcanes du Chaos une fois assez puissants, son bâton dans une main, l’autre luisant de magie. Un des chevaliers s’était relevé en hâte, le plus grand, le costaud qu’il avait déjà repéré plus tôt. Il fonça, Fréhor tendit la main, une vague bleuâtre légèrement brillante le frappa de plein fouet et l’entoura comme un cocon, l’entourant et le soulevant un peu de terre. Ce sort donnait l’impression à sa victime que son sang était littéralement en feu, en lui, brûlant au passage les organes et l’intérieur du corps, la souffrance était horrible. Sa victime se mit à hurler à mort, dès les premiers effets ressentis.

– Lâchez-le ! hurla un des autres chevaliers.

Courageux, mon garçon. Courageux mais aussi très stupide. Fréhor laissa retomber le grand chevaliers dans le sable comme une vulgaire poupée de chiffon, puis fit face à l’autre gamin. Un adversaire de moins, on passe à la suite, puis il pourra s’occuper de son travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Fondateur
Présence :
  • Actif
Messages : 88
Double-compte : Maître du Jeu
Âge in-RP : Immortel
Situation marital : Marié au monde
Maître : ...
avatar
Friend or not...
Maître des Events
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Mer 18 Avr - 10:13

PNJ Asbeth, sorcier de l’Empereur Noir, Amecareth

Une fois de plus, ils étaient en route pour combattre ces pitoyables humains, cette race inférieure et faible, cette race qui n’était une tâche dont l’Empire parfait des insectes devait se débarrasser ! Il était plutôt dommage qu’ils ne puissent envoyer de forces plus conséquentes, la guerre appelait les troupes ailleurs, ils ne pouvaient pas encore écraser ce misérable continent en une seule fois. Mais qu’importe, ce sera assez pour enfoncer leurs lignes, briser la ridicule petite armée qui leur fera face puis porter le massacre jusqu’à l’intérieur des terres ! Exactement comme dans ce royaume glacé où ils avaient mené campagne, le sorcier s’était bien réjoui d’entendre tous ces humains hurler lorsque les wyvernes s’étaient régalées de leurs cœurs encore battants. Lorsque leur sang avait giclé sur cette neige si blanche, l’assombrissant telle la nuit qui les entourait, lorsque tous ces êtres faibles s’étaient effondrés au sol, sans vie, incapables de lutter contre la puissance de leur majestueux Empire. Il en sera de même pour ce royaume, cette nuit ! Hommes, femmes, enfants, vieillards, tous seront anéantis, dans leur pathétique tentative d’empêcher la destruction de ce continent tout entier. Asbeth en frémissait par avance, ravi de se repaître et participer à un nouveau massacre. Sa haine pour ces Humains n’avait jamais été si grande que ces dernières années, la hâte de les voir mourir n’en était donc que plus vive.

Les plages où ils allaient débarquer étaient brillamment éclairés par des dizaines de torches enflammées, laissant voir l’armée qui les attendait. Il y avait moins d’une vingtaine des Tuniques Vertes, comme il les appelait, et quelques centaines de soldats avec des armures disparates derrière eux. Ainsi, c’était avec ça qu’ils espéraient les arrêter ? Ridicule. Le sorcier battit de ses immenses ailes noires, couvertes de plumes, pour s’élever au-dessus des bateaux et les entourer d’un champ de force pour les protéger des attaques, tel l’autre sorcier embarqué faisant de même avec les autres navires. Les premières attaques magiques ripèrent contre les navires sans y faire le moindre dégât, ni même ralentir l’approche. Ils ne pouvaient plus rien faire pour empêcher leur armée de déferler sur les plages et les wyvernes de passer à l’attaque. Asbeth survola les plages avec une grande hauteur afin de juger tout d’abord de l’efficacité des guerriers-insectes et de leurs bêtes. Ils mordaient, frappaient, déchiraient, la première ligne de défense avait été littéralement enfoncée, la bataille sur les plages faisaient rage.

Asbeth perdit un peu d’altitude, puis fondit d’un coup à toutes vitesse, toutes serres dehors, s’abattant comme un immense malheur sur le dos d’un des chevaliers et lui enfonçant ses serres dans les épaules et les omoplates, déchirant son armure plus mince à cet endroit. Le type poussa un cri de surprise et de douleur, s’effondrant dans le sable sous le poids du sorcier en essayant de lui porter un coup. Mais la riposte ne vint pas de lui, plutôt d’une autre de ces Tuniques vertes, plus jeune encore, qui lui envoya des rayons enflammés. Le sorcier rugit de douleur à son tour et se mit hors de portée d’un coup d’aile, éteignant le feu avec sa sorcellerie, pendant que les compagnons du blessé se ruaient sur lui pour refermer ses blessures. Asbeth laissa échapper un ricanement, esquivant souplement leurs attaques, puis remonta à pic dans le ciel, hors de portée et hors de vue, camouflant sa présence d’une aura magique pour qu’ils ne puissent le repérer. Il pouvait de nouveau fondre sans crier gare dans une nouvelle attaque, surgir de la nuit sur n’importe lequel d’entre eux, ils ne le verront pas avant qu’il ne soit bien trop tard.

Nouvelle cible, nouveau plongeon, encore plus loin sur la plage dans un coin où les soldats étaient dispersés, par leurs frappes contre les wyvernes. Il frappa de plein fouet une petite blonde, qui se souvenait avoir déjà vu de nombreuses fois alors qu’elle était enfant et qu’il affrontait le chef des chevaliers, qui lui servait de maître. La fille fut envoyée brutalement se cogner contre des rochers, en bord de plage, séparée de ses compagnons par une véritable barrière de guerriers-insectes. Asbeth se posa tranquillement, caquetant de son horrible voix. Il devait faire un ou deux prisonniers, mais c’était d’un ennui… Quel beosin il y avait-il, après tout ?! Autant tous les massacrer !

Asbeth – On dirait que personne ne va pouvoir t’aider, petite, ricana-t-il. Viens avec moi sans résister et j’éviterai de te blesser encore plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 43
Double-compte : Non
Âge in-RP : 20 ans
Situation marital : Amoureuse
Maître : Wellan
Ecuyer : Swan et Kira
avatar
Capitaine d’Émeraude
Bridgess d’Émeraude
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   Mar 15 Mai - 15:00
La bête avait poussé un tel cri de rage que plusieurs des hommes reculèrent, effrayés, avant de se reprendre et foncer. Bridgess para un coup d’un guerrier-insecte avec son bouclier et fendit l’air de son poignard pour le frapper en plein visage, avant de le repousser d’un coup de pied. Le sang noir se déversa sur le sable, le rendant glissant, collant à leurs bottes dans une odeur insoutenable. Ils avaient dû reculer, encore, perdant plusieurs mètres de terrain, sur les plages, mais ne cédant pas. Les archers envoyèrent encore une nouvelle salve, une des wyvernes poussa un bref cri puis recula à son tour. Un regain d’énergie secoua les rangs et ils se ruèrent en avant. Bridgess fourra un coup de coude dans la carapace noire de l’insecte pour le forcer à se décaler et le soldat près d’elle en profita pour le faire chuter dans un des pièges creusées sur la plage. Pour ensuite s’embrocher sur les piques de bois plantées dans le fond. Aussitôt après, un de ses hommes gémit de douleur en recevant un coup de patte en plein dans le ventre, crachant un peu de sang dans le sable avant de se relever.

Bergeau *Les guerriers-insectes ont aussi une faiblesse dans leur carapaces au niveau des coudes ! Frapper une seule fois, ils perdront trop de sang pour continuer !*

Oh ? Elle testa immédiatement face au guerrier-insecte qui lui fonçait dessus, épée levée, puis poussa un bref cri de victoire en voyant que Bergeau avait effectivement trouvé un excellent point faible. Après avoir lancé un « merci ! » mental enjoué, elle fit relayer l’information dans ses propres rangs, que tout le monde applique la stratégie. Couverte par Dempsey, elle fonça contre la dernière wyverne qui leur restait, se battant avec son frère d’arme pour la faire reculer près des piques plus loin, la coincer avant de la frapper à la base du cou. Les archers la poussèrent en faisant voler une véritable pluie de flèches sur la bête, puis les deux chevaliers frappèrent ensemble. La stratégie paya car ils purent l’abattre, revenant ensuite au pas de charge pour rejoindre les soldats. Bridgess courait en évitant les galets couvert de sang noir gluant quand elle vit et ressentit une immense salve d’énergie, plus loin, et une présence noire et froide. Qu’est-ce… Le ciel noir s’était brusquement illuminé d’une lueur bleuâtre, avant que tout ne redevienne « normal ». ça venait du groupe de Bergeau.

Falcon *Qu’est-ce qui se passe, de votre côté, c’était quoi ce truc ?!*

Bergeau *Un sorcier de mauvaise humeur.*

Mordieu, si des sorciers s’invitaient à la fête, ils allaient perdre encore plus d’hommes ! Elle rejoignait à peine ses hommes lorsque tous les chevaliers s’effondrèrent à moitié en ressentant la douleur horrible qui étreignit brutalement leur frère d’arme, entendant dans son esprit le hurlement mental de Bergeau, accompagnement sans doute un cri physique. Du feu, comme s’il avait le sang en feu, littéralement ! Tombant à genoux, Bridgess, comme tous ses frères et sœurs d’arme, n’eut pas le choix et fut forcée de se couper par elle-même, à moitié, de son lien magique avec le grand chevalier, pour être capable de poursuivre le combat. La torture qu’il subit cessa quelques instants plus tard et elle entendit Kevin crier mentalement pour appeler Nogait, celui d’entre eux qui se débrouillait le mieux en magie de soins, lorsque Santo n’était pas là. Tout à coup, une ombre noire surgit près d’eux, dans la nuit, et s’abattit, toutes serres dehors, sur Dempsey qui pourra un cri de surprise et de douleur. Bridgess lança une alerte mentale à son tour puis à haute voix à ses hommes, pas un mais deux sorciers sur le champ de bataille ! Et celui-là était connu, ce *** d’Asbeth !

Wimme s’était précipité pour refermer les blessures de Dempsey, bien plus légères que celles qu’avaient subi Bergeau. Ce dernier était hors-jeu, ils pouvaient tous le ressentir, ne pouvant même pas lui fournir des soins plus complets à cause des combats. L’imaginer allongé dans le sable sans plus pouvoir bouger lui fendait le cœur. Elle fut tout à coup frappée elle-même violemment dans le dos et soulevée dans les airs avant d’être éjectée contre des rochers, derrière même les rangs des guerriers-insectes qui évoluaient sur la plage. La jeune femme se cogna brutalement la tête contre les roches et en eut les yeux remplis de petites lumières, le reste du corps heureusement protégé par son armure, qui avait amorti le choc. Elle entendit Wellan lui demander ce qui lui était arrivé, grimaçant en se relevant et en reprenant son épée, pendant que Asbeth se posait en caquetant. *Soucie-toi de ton propre combat !* siffla-t-elle mentalement. Il n’allait quand même pas se laisser déconcentrer à cause d’elle ! Elle était chevalier, magicienne, entraîner, et cet oiseau de malheur avait intérêt à ne pas la sous-estimer, elle n’était pas une petite jeune femme fragile.

Asbeth – On dirait que personne ne va pouvoir t’aider, petite, ricana-t-il. Viens avec moi sans résister et j’éviterai de te blesser encore plus.

Ils faisaient des prisonniers, maintenant ? Elle serra la main sur la garde de son épée, puis bondit, fendant l’air en un coup qu’il esquiva d’un battement d’ailes, puis refrappant aussitôt. La lame lui coupa net une patte et il chuta à moitié. Bridgess frappa encore, son épée ripant contre une sorte d’armure en cuir puis coupant l’aile gauche, dégagée. Son lien avec les autres s’était naturellement reforgée à pleine puissance sans qu’elle ne le réalise, ne les écoutant plus et se concentrant sur son combat. Frappant d’une main, elle remplit l’autre d’une énergie brûlante, avec la magie, puis percuta le sorcier avec, en plein cœur. Un cri lourd qui lui perça à moitié les tympans, la forçant à reculer, puis le sorcier vacilla. S’effondra. Le souffle court, elle ne quitta pas sa place, en reprenant son épée à deux mains, à la fois choquée, ébahie et soulagée. Il ne bougeait plus. Il ne bougeait plus du tout ! Elle s’approcha et le sonda, guettant le moindre signe de vie, puis plongea son épée en plein dans le crâne de ce monstre pour bien s’assurer qu’il n’y ait pas de confusion. Le coeur battant, elle recula un peu, reprenant son souffle.

Bridgess *Asbeth… C’est fini, il est mort !*

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Menace sur les plages de Zénor [Event]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Menace sur les plages de Zénor [Event]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» MICHEL MARTELLY MENACE DE GAGNER LES RUES
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Continent d'Enkidiev :: Royaumes Côtiers :: Zénor-
Sauter vers: