Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Voyage imprévu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasson d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 153
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 26 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Morgan

MessageSujet: Voyage imprévu   Jeu 27 Avr - 16:55

Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou.  Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou. Ils s’étaient fait enlever par un dragon fou ! Jasson n’avait pu s’empêcher de crier lorsqu’il avait été saisi par une de serres gigantesques et soulevé de son cheval, arraché aux étriers, comme s’il ne pesait pas lourd qu’une plume, se retrouvant entraîné avec Santo et Wellan entre les griffes du dragon. Il n’avait eu que le temps de voir le regard terrorisé de son apprenti, Nogait, Kevin et Cholé qui avaient hurlé, Kevin qui avait vainement tendu le bras, puis la bête les avait emportés avec un grand rire. Le sol s’éloigna d’eux à une très grande vitesse puis une bourrasque les entoura, lorsque le dragon agita ses ailes puis fila. Ils furent emportés en à peine un petit instant, les autres devenaient très vite de minuscules points noirs sur le col très blanc. Jurant entre ses dents, il échangea un regard terrifié avec Santo qui devenait un peu vert, découvrant sans doute qu'il avait le vertige. Wellan se débattait, même si, à cette hauteur, ce n'était pas une bonne idée.

Les cols défilaient sous eux à une vitesse incroyable et le dragon ne semblait pas vouloir s'arrêter. Jasson s'accrocha comme il le put à la griffe le tenant par la taille et regarda vers le bas, s'efforçant de voir le côté positif des choses. Au moins, la grosse bestiole n'avait aucune envie de les dévorer, c'était bien, même très bien. Restait qu'elle voulait s'amuser... Les cols furent dépassés à la volée et ils virent tout à coup des milliers d'arbres sous eux. Ils avaient quitté Shola ? Déjà ? Comment... Aussi vite... Ils entendaient aussi leurs compagnons, en pensées, paniquant en sentant qu'ils n'étaient pas en très bonne situation, se réjouissant en touchant l'esprit de Santo mais Flacon paniquait en ressentant leur panique. Wellan coupa court à la "discussion" en s'écriant mentalement que tout allait très bien et qu'ils les rejoindront bientôt. Bientôt, bientôt, tout dépendait de l'humeur de la bête les emmenant ! Les trois autres restés à Shola pouvaient aussi les entendre et Nogait s'apprêta à dire quelque chose, à son tour, et Wellan lui rétorqua un peu sèchement de se taire, "lui aussi !". Oh... Jasson lui lança un regard furieux ne criant à haute voix, pour se faire entendre, qu'il pourrait éviter de renvoyer balader les autres ainsi  à cause de son état de nerfs. Ils étaient tous dans une même galère, ça ne servait à rien de s'énerver ! Ou bien qu'ils attendent au moins d'être sortis de là.

Dragon – Là, lança-t-il tout à coup de sa voix très grave. Là, nous y sommes.

Où ? Où... AAAAAH ! Ils hurlèrent tous les trois à l'unisson lorsque le dragon les lâcha tout à coup dans le vide, au beau milieu de la forêt, dans un grand lac. La rencontre avec l'eau très pure mais horriblement glaciale fut violente et ils tombèrent presque jusqu'au fond, secoués si fort que le jeune homme crut un instant s'évanouir. Les voix des autres lui parvinrent à nouveau très embrouillés, car une chute pareille, tout le monde avait dû la ressentir, même les écuyers. Sonné, il lutta pour revenir à la surface, prenant une grosse goulée d'air en arrivant la tête hors de l'eau. Bon sang ! Le rire du dragon se fit de nouveau entendre au loin puis disparut. Ils étaient au milieu d'un très grand lac, cerné par la forêt, et il y avait, sur les rives, à peu près une vingtaine d'Elfes pointant leurs arcs sur eux. Crachant un peu d'eau, Jasson chercha ses frères du regard, les voyant chacun à quelques mètres de distance. Bon, voilà, ils étaient revenus plus près du sol... En un trajet qui aurait dû durer deux jours et qui s'était résumer en vingt ou trente minutes... Ils s'étaient fait trimbaler sans pouvoir rien y faire. Le souffle coupé par la chute brutale, il mit un peu plus de temps que d'habitude à regagner la rive, suivant ses frères. L'arrivée sur la berge fut aussi glaciale que l'atterrissage dans l'eau glacée, pendant qu'ils reprenaient leurs souffles.

Jasson – Bonjour, souffla-t-il en levant la main vers les Elfes. Nous ne faisons que passer.

Là, ce n'était clairement pas de leur faute, mais à voir l'air très légèrement agressif des Elfes, ça risquait de ne pas leur plaire malgré tout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Wellan d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 285
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Cameron

MessageSujet: Re: Voyage imprévu   Mer 5 Juil - 8:29

Impossible de faire bouger un tant soit peu ces griffes et même s’il le pouvait, ce serait bien trop dangereux, la chute serait mortelle. Les bourrasques de vent glaciales, soulevées par les immenses ailes du dragon, pourrait presque les faire mourir de froid, tandis qu’ils étaient emportés au-dessus des montagnes à une vitesse phénoménale. Où les emmenait cette maudite bête ?! Santo semblait être en proie en vertige, Jasson s’agrippait, et ceux restaient à Shola paniquaient, ils pouvaient le ressentir, tout comme les autres chevaliers avec qui ils avaient retrouvé le lien et qui sentaient que non, ça n’allait pas du tout. Wellan baissa le regard vers les montagnes, sous eux, dont ils frôlaient les cols, la neige scintillante au soleil, plus exaspéré qu’effrayé. Faire un tour comme ça en étant emporté par un dragon, le rêve de toute une vie ! Et le pire était que cette sale bête s’amusait, même eux pouvaient le ressentir ! C’était si drôle d’enlever des humains pour les conduire avec elle en plein vol ! Ils allaient vite, beaucoup trop vite, à quelle vitesse exactement pouvait se déplacer un dragon, lorsqu’il donnait son maximum ?! Et si d’autres, comme celui-là, venaient pour les combattre, aux ordres de l’Empereur, ils allaient être décimés en un rien ! Comment se défendre contre ça, comment ?! Ils ne savaient rien sur ces bêtes !

Wellan renonça à se débattre pour le moment ou trouver un moyen de se tirer de ces griffes, imitant Santo qui ne bougeait plus du tout, décidément très peu à l’aise aussi loin du sol et plus pâle que la mort. Leur guérisseur avait la phobie des hauteurs ? Découverte, pour le chef de l’Ordre, qui le connaissait pourtant depuis sa plus tendre enfance. Un brusque vent encore plus glacial les saisit et le dragon plongea tout à coup, quittant les hauts et puissants cols du Nord.  Il se déplaçait à une vitesse phénoménale… Entendant les autres un peu trop s’étaler et jugeant que c’était tout sauf le bon moment, comme ils ignoraient si le dragon pouvait lire leurs pensées, Wellan coupa net l’échange en s’écriant mentalement que tout allait bien et qu’ils allaient vite se rejoindre. Nogait, toujours à Shola, commença lui aussi à vouloir en rajouter et le chef des chevaliers le fit taire sèchement, à son tour, s’attirant du même coup une remarque à voix haute, d’un ton acide, de la part de Jasson. Le chevalier ne répondit pas, contenant pour le moment son agacement d’être emporté par un dragon après une pareille journée de folie. Les arbres défilaient à grande vitesse, sous eux, puis un endroit plus éclairci au cœur de la forêt se fit voir, un scintillement, comme un très grand lac, à un endroit des bois où Wellan n’était jamais venu. La forêt était bien plus étendue qu’il ne l’avait cru.

Dragon – Là, lança-t-il tout à coup de sa voix très grave. Là, nous y sommes.

Quoi ?! Les trois chevaliers hurlèrent tout à coup à l’unisson lorsque la bête les lâcha soudainement dans le vide, tombant dans une longue chute où le vent leur siffla aux oreilles avant de plonger avec brutalité dans des eaux glacées. Le choc coupa le souffle à Wellan et lui fit perdre absolument tout sens de l’orientation durant presque une minute, n’entendant presque plus les autres qui, ayant ressenti la chute et leur peur avec, les harcelaient en leur demandant si tout allait bien, ce qui était arrivé. Revenir à la surface fut très pénible et en émergeant, il fut un instant ébloui par la lumière du jour. Tremblant, il repéra si les deux autres allaient bien puis nagea pour rejoindre la rive, grinçant des dents en entendant le rire rauque du dragon résonner dans le ciel, au loin. Wellan tituba légèrement en sortant de l’eau, sonné par la longue chute, voyant une bonne vingtaine d’Elfes, dans les arbres ou au sol, les tenant en joue avec de longs arcs. Ce n’étaient pas les sujets du Roi Hamill, Wellan les reconnaissaient, c’était plutôt ceux qui avaient accompagné le grand type, le roi Elfe qui avait carrément coupé une épée en deux en moins d’une seconde. Ses frères étaient eux aussi sortis de l’eau, sonnés, glacés, le souffle court.

Jasson – Bonjour, souffla-t-il en levant la main vers les Elfes. Nous ne faisons que passer.

Pas sûr que ce genre d’argument les touche… Wellan rejoignit ses deux frères, sous le regard alerte des Elfes, leur demandant à mi-voix s’ils allaient bien. Aucun geste brusque, pour le moment, ceux-là étaient plus nerveux que leurs cousins d’Enkidiev, bien plus agressifs, aussi. La voix de Falcon résonna finalement, s’impatientant, ce qui était déjà bien curieux, tant il en fallait pour l’énerver. Wellan leur répondit rapidement qu’ils étaient au royaume des Elfes, que le reste de leur groupe était à Shola, et qu’ils allaient tâcher de rentrer au plus vite. Juste après, il demanda à Chloé de veiller sur les autres et de se dépêcher, ils avaient passé assez de temps au Nord. Probablement la pire région de tout le continent… Sans montrer le moindre geste agressif ou qui puisse être mal interprété, Wellan se laisse faire tranquillement lorsque les oreilles pointures les encadrèrent puis leur faire signe de suivre sans se débattre. Très bien, très bien, pas de problème, ils étaient entre gens calmes et civilisés et ne voulaient que quitter au plus vite cette saleté de forêt. C’était plus pour Jasson que le soldat s’inquiétait, étant donné que leur petit frère était visiblement un sujet de dégoût pour l’autre type, là, dont il n’avait pas retenu le nom.

Maître Elund *Wellan… Ne faites rien qui puissent vous retarder là-bas.*

Wellan *Ce n’est pas notre intention, maître, rassurez-vous.*

Maître Elund *Des événements graves sont survenus pendant que vous étiez au royaume des Ombres. Chloé, Kevin, Nogait, tous, écoutez attentivement. Un nouvel assaut a été lancé contre Enkidiev, le seigneur de l’Empire Noir a fait lâcher des centaines d’œufs de bébés dragons sur le continent. Des œufs qui ont commencé à éclore partout sur le continent.*

Wellan *Quoi ?!*

Manquant de s’étrangler, tout à coup encore plus glacé, il faillit se prendre les pieds dans une énorme racine sur leur chemin et se reprit d’extrême justesse. Maître Elund leur raconta comment ils avaient découvert cela et aussi que Bergeau avait failli y laisser sa peau… Le chef de l’Ordre en eut la gorge nouée, pressant leur maître de question pour savoir comment leur frère s’en était sorti et ce fut finalement Bridgess qui répondit, dans un moment de silence qui semblait gêné, en déclarant qu’elle avait décidé d’emmener Kira au royaume d’Argent pour soigner leur frère. Et que la petite avait réussi. Wellan fut très partagé entre l’envie brûlante de hurler sur son ancienne apprentie pour avoir tiré la fillette de la sécurité du château et de remercier la jeune princesse d’avoir sauvé la vie de leur frère. Il fera les deux, sans doute, mais une fois revenu au château. Elund coupa court à la dispute qui risquait d’éclater et continua, d’un ton ferme, en donnant les moyens jusqu’ici utilisés autant par l’Ordre que par les soldats des différents royaumes pour combattre ces monstres. Bon, très bien, il semblait qu’il y aura vraiment beaucoup de choses à se raconter, une fois chacun de retour. Wellan échangea un bref regard avec Santo et Jasson, tout en continuant de cheminer avec eux sur d’étroits sentiers, conduits par les Elfes.

La marche fut bien longue, quoi que rapide, ils faisaient parfois ce qui semblaient être de gros détours, comme s’ils se perdaient, mais ça ne pouvaient être que des chemins plus rapides. Comment le savoir, avec un regard humain ? Wellan était fatigué, plus qu’il ne devrait normalement l’être, mais fit mine de rien, échangeant parfois avec les autres mentalement pour avoir un compte-rendu précis de ce qui arrivait sur le continent et à quoi travaillait chacun. Bergeau était rétabli, fort heureusement. Ils auraient pu perdre deux frères en l’espace de si peu de temps ! Au bout de plus de deux heures, ils arrivèrent finalement au village principal, la ville plutôt, où résidait le Roi et une petite partie de son peuple. Mais Hamill n’était pas le vrai Roi… Du moins, il ne l’était sans doute que pour les Elfes résidant à Enkidiev. Encore trempés et un peu embrouillés, les trois humains n’avaient pas fière allure. Ils furent emmenés à l’intérieur d’un arbre, une sorte de gros chêne immense qui se révéla être un bâtiment officiel, d’après ce qu’ils en voyaient. Poussés en avant, ils arrivèrent ensuite dans une salle plus petite, pourvue de fenêtres rondes, donnant sur encore des arbres et des branches lourdes, où se tenait un bureau assez large. Quelques minutes plus tard, le type du Nord entra, le fameux roi Elfe, ainsi que Hamill. Wellan fut assez frappé par deux points, en les voyant côte à côte. D’abord la ressemblance physique indéniable. Mais aussi, malgré qu’ils semblent avoir le même âge, la différence flagrante, l’écart entre eux. Hamill avait l’air tellement plus jeune ! Alors même que physiquement, on leur donnerait trente ans à tous les deux.

Wellan – Venir ici n’était pas prévu, dit le chef de l’Ordre d’un ton ferme. Nous avons à faire et devons vous laisser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Events
Friend or not...
avatar

Fonction :
  • Fondateur
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 67
Double-compte : Maître du Jeu
Âge in-RP : Immortel
Situation marital : Marié au monde
Maître : ...

MessageSujet: Re: Voyage imprévu   Ven 14 Juil - 13:18


PNJ Roi Thranduil, Elfe, souverain des Elfes Sylvains

Ah, décidément, son jeune frère conservait sa bonne foi éternelle envers les Humains, à tel point que le Roi hésitait entre en rire ou trouver cela des plus pathétiques. La lettre envoyé par le roi d’Argent était une autre preuve de plus que Hamill tentait, encore et toujours, de tisser des liens solides avec les autres peuples. Très curieux… Mis à part Elrond, qui lui avait de très bonnes raisons de le faire, aucun des leurs ne prenait la peine de se rapprocher des mortels, les évitant, bien au contraire, fermant leurs frontières et évitant tout contact. Eux-mêmes, dans les forêts du Nord, n’avaient que des relations restreintes et uniquement commerciales avec les mortels. Thranduil lut la très longue missive, sourcils légèrement haussés, debout dans le bureau de son jeune frère, puis la laissa retomber sur le bureau avec un léger dédain. Tout cela n’étaient que futilités et les distrayaient bien trop des véritables problèmes de leur peuple. Hamill soupira tout à coup, ayant dû voir son air, puis déclara que les mortels pouvaient peut-être les aider, ils disposaient d’une magie différente de la leur, donc en combinant leurs pouvoirs, cela pourrait suffire à contrer le sort les affaiblissant. Il était naïf. Cela se saurait si des mortels étaient disposés à aider des êtres si différents d’eux, alors même qu’ils passaient leurs courtes vies à se faire la guerre entre eux.

Thranduil – Tu perds bien trop de temps à espérer ainsi. Notre peuple n’a pas lieu de nouer des amitiés avec des mortels.

Hamill – Mais pourquoi ne pas au moins essayer, juste une fois, cette approche ? Nous n’avons rien à perdre ! Ecoute-moi, j’ai étudié la magie qu’ils utilisent, même si elle est assez contrainte et affaiblie par leurs Dieux. En la combinant avec la nôtre, je suis certain que nous pourrions arriver à certains résultats. Nous devons essayer, avec des Mortels plus proches des autres races que leurs semblables.

Et en autoriser à se mêler de leurs propres soucis et des affaires de leur race ? Thranduil n’était guère convaincu et estimait qu’ils n’avaient pas à accepter pareille chose, d’autant plus avec des Humains. Il le répondait assez sèchement lorsque leur discussion fut interrompue par l’arrivée d’un garde, venu leur rapporter une histoire assez improbable. Thranduil grimaça un peu, rétorquant ensuite à son frère que s’il devait compter sur ce genre de mortels, ils n’étaient pas sortis d’affaire. Et comble de la situation, le fameux gamin mortel dont s’était éprise l’une des leurs était dans le lot. Soit… Il est vrai qu’ils n’avaient guère eu le temps, dans le Nord, de lui faire comprendre que bafouer la Loi avait des conséquences. Pour un chevalier censée la faire respecter et appliquer, en plus de la défendre, il était bien curieux qu’il se laisse tant aller, curieux et ridicule. Thranduil renvoya le garde après lui avoir donné ses instructions, se retournant franchement vers son frère pour lui dire de se taire cette fois-ci, de cesser d’espérer alors que c’était si idiot et perdu par avance.

Hamill entrouvrit la bouche puis la referma, hochant la tête avec une certaine lenteur, les lèvres pincées. Il ne comptait pas abandonner, ça, c’était certain, mais peu importe, il finira bien par se rendre compte seul qu’il fonçait droit dans un mur. En attendant qu’on leur amène les mortels, le Roi s’occupa d’une autre affaire, plus pressante, tout en disant d’un ton froid à son frère qu’il éprouvait visiblement des difficultés à gérer la plupart des problèmes se présentant à leur peuple. Il avait un caractère bien trop faible et gentil pour gouverner, voilà le problème, il n’était pas fichu de s’imposer. Plus de poigne lui sera nécessaire s’il espérait s’en sortir, pour le moment, rien n’était gagné. Plus tard encore, on vint les avertir que les trois mortels étaient arrivés. Très bien. Thranduil se tendit dans la pièce d’à côté, où ils avaient été conduits, suivi par son frère. D’un regard, il les jaugea. Trempés jusqu’aux os, l’air pâle et les traits tirés, ils ne payaient pas de mine. Son regard glissa sur le guérisseur barbu et le chef des chevaliers sans s’arrêter, se posant sur le gosse aux yeux verts. Qu’importe la race, on en trouvait toujours qui pensaient pouvoir vivre en défiant les lois.

Chef humain – Venir ici n’était pas prévu, dit le chef de l’Ordre d’un ton ferme. Nous avons à faire et devons vous laisser.

Thranduil – En effet, vous allez devoir nous laisser et ce à jamais. Il n’est plus question que des Mortels viennent se balader dans ces forêts. Gardes, arrêtez le gamin et jetez les deux autres hors de notre royaume.

Il fit un signe de la main, assez vaguement, pendant que ses soldats s’emparaient des deux chevaliers en ignorant leurs vives protestations et tentatives de révolte, pour les traîner dehors puis les emmener vers les frontières pour les jeter des forêts. Deux autres gardes vinrent saisir le gosse par les bras pour l’emmener en prison, dans les profondeurs de la forêt, au sein d’un complexe restreint mais bien caché, sous les cavernes au cœur de la forêt. C’était assez loin, camouflé, et très utile pour les morveux dans son genre. Une fois le calme revenu, le Roi retourna s’occuper très tranquillement des affaires en cours. Un peu de solitude à l’ombre allait faire le plus grand bien au gamin, cela lui laissera le temps de réfléchir et de comprendre seul qu’on ne remettait pas ainsi les règles en question lorsqu’on le désirait, encore moins si on était incapable de l’assumer par la suite…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage imprévu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage imprévu.....
» Voyage imprévu
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Territoires Côtiers :: Terres Gwelwen :: Elenath-
Sauter vers: