Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission de sauvetage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridgess d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 17
Double-compte : Non
Âge in-RP : 20 ans
Situation marital : Amoureuse
Maître : Wellan
Ecuyer : Swan et Kira

MessageSujet: Mission de sauvetage   Lun 6 Mar - 8:25

Elle risquait la prison, très bien. Elle risquait aussi de s'attirer les foudres des Immortels, en particulier de maître Abnar, elle en était parfaitement consciente. Elle allait aussi subir un sermon de la part de Wellan qui allait le lui rappeler durant des mois et sans doute perdre sa confiance, au moins en partie. Soit. Bridgess était parfaitement au courant de tous les ennuis au monde qu'elle allait s'attirer en agissant comme elle le faisait, et pourtant, elle n'en avait cure. C'était la vie d'un des leurs qui était en jeu et il ne pouvait pas être déplacé jusqu'au royaume d’Émeraude ! Il lui fallait de l'aide là-bas, dès maintenant, le plus tôt possible, ou il mourra. Tous les chevaliers n'étant pas pris dans l'influence néfaste du royaume des Ombres pouvaient ressentir la douleur de leur frère d'armes et le déclin, tous savaient qu'il allait y rester si on ne faisait rien. La jeune femme se souciera des conséquences plus tard. La seule personne pour laquelle elle avait pris le temps de s'expliquer et se justifier était Armène, car la chevalier ne savait que trop bien à quel point elle serait bouleversée et morte d'angoisse si sa protégée disparaissait brusquement sans explication. Bridgess lui avait juré, sur son honneur de chevalier, de lui ramener Kira au plus tôt, bien vivante et en bonne santé.

Seul Falcon l'accompagnait, ils ne pouvaient pas se permettre de mobiliser plus de personnes avec cette peste des dragons se répandant sur tout le continent. Il faisait nuit noire et la jeune femme s'était servie sans vergogne de ses pouvoirs pour détourner l'attention des gardes du château et les convaincre que tout allait bien. Après tout, quitte à se mettre hors-la-loi, autant réaliser les faits jusqu'au bout. Falcon alla sortir les chevaux avec son écuyer, pendant que Bridgess se penchait pour jeter une petite capeline, appartenant à Swan, sur les épaules de Kira, rabattant la capuche pour couvrir ses cheveux violets et ses traits d'Elfe. De son côté, Swan surveillait déjà anxieusement les alentours, elle aussi consciente qu'ils violaient présentement une bonne moitié des lois du royaume. Ceci étant, on ne laissait pas un des leurs mourir ainsi lorsqu'il avait une chance de le sauver. Elle envoya une vague d'apaisement à son apprentie, ainsi qu'à Murray, l'écuyer de Falcon, en répétant à tout le monde qu'il faudra lui mettre sur le dos l'entière responsabilité de cet acte. Elle l'assumera, ni les trois enfants ni Flacon n'y était pour rien là-dedans, personne, pas même Wellan, n'aura rien à leur reprocher. Compris ? Elle s'agenouilla près de Kira, posant une main sur son épaule.

Bridgess – Tu ne risques rien, assura-t-elle d'un ton ferme. Je reste près de vous, je vous protégerai, Swan et toi.

En selle, maintenant, et vite. Falcon grimpa souplement sur son cheval, suivi de Murray et Swan, sur les leurs. Bridgess souleva Kira pour l'installer sur la selle du sien puis grimpa derrière elle, s'emparant des rênes puis claquant de la langue en talonnant sa monture. ils franchirent au grand galop le pont-levis qu'ils avaient ouverts, fonçant aussitôt en direction du royaume d'Argent. Le vent vif et glacial les accueillit dès leur sortie, chassant, dans l'esprit de la jeune femme, les derniers doutes sur ce qu'elle entreprenait. Bergeau avait besoin d'aide, c'était tout ce qui comptait, leur devoir de chevaliers et d'amis leur intimaient de faire tout ce qui leur était possible pour lui apporter de l'aide. En chevauchant vite, grâce à l'endurance de leurs chevaux spécifiquement entraînés à ça et à leur propre motivation, ils pouvaient arriver près de leur frère en deux jours. La jeune femme serra un peu Kira contre elle puis sourit à son écuyer, prise elle aussi par l'excitation de l'aventure. Tout comme Murray, d'ailleurs, dont le visage avait repris des couleurs. Falcon, de son côté, conservait un air grave mais décidé. Reportant le regard sur la route, elle plissa les yeux face au vent, tous les sens en éveil pour repérer un éventuel danger. Vite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira de Shola
Princesse
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 71
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 9 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Bridgess
Ecuyer : Aucun

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Dim 19 Mar - 11:52

Un mélange d’excitation, de terreur et d’impatience rendait la fillette plus nerveuse que jamais. Impatience de pouvoir enfin aider l’Ordre et prouver qu’elle n’était pas juste un petit objet à protéger en attendant qu’il soit utile dans quelques années, terreur à l’idée que des dragons se répandaient sur le continent, excitation à l’idée de quitter le château et enfin être utile, utiliser ses pouvoirs pour le bien, comme ne cessait de lui répéter son maître. S’ajoutait à ça un respect de plus en plus immense pour maître Bridgess qui n’hésitait pas une seconde à braver toutes les lois pour sauver un de ses compagnons. Voilà ce qu’était le courage ! Une fois dans la cour, Kira répondit doucement au sourire que lui lança Swan. Murray, lui, était un peu plus pâle, tout aussi effrayé qu’elle, mais il ne tremblait pas. Trois enfants, deux adultes, une nuit très fraîche, l’attention des gardes détournées grâce à la magie. Le chevalier Falcon risquait lui aussi d’avoir de gros ennuis, en les accompagnant, même s’il était logique qu’il fasse tout pour sauver son frère. Il partit chercher les chevaux, pendant que Bridgess s’agenouillait à côté d’elle en lui mettant une capeline sur les épaules, couvrant aussi sa tête. Kira s’efforça de ne pas trembler et se montrer courageuse, pour ne pas la décevoir.

Bridgess – Tu ne risques rien, assura-t-elle d'un ton ferme. Je reste près de vous, je vous protégerai, Swan et toi.

La fillette hocha la tête, s’approchant du cheval en se demandant comment elle allait bien pouvoir grimper dessus lorsque la jeune femme l’attrapa par la teille et la souleva pour la mettre en selle. Kira s’accrocha aussitôt au pommeau sur le devant, tournant un peu la tête lorsque Bridgess grimpa derrière elle et l’entoura de ses bras, attrapant les rênes. Swan était juste à côté sur sa propre monture, tout comme Flacon et son apprenti. Un instant plus tard, les chevaux bondirent aussitôt au galop, franchissant le pont-levis et prenant aussitôt la direction du royaume d’Argent. Serrée contre Bridgess, Kira sentit son cœur battre à une allure beaucoup plus folle en réalisant qu’elle avait bel et bien quitté le château, dans la plus complète illégalité, avec deux chevaliers et leurs écuyers, pour filer dans un continent rongé par les dragons, dans le but d’aider un homme empoisonné par une de ces sales bêtes. Elle avait tout à coup peur que maître Abnar ne surgisse sur la route sans crier gare pour stopper leur expédition et la ramener au château, observant partout où elle le pouvait. Sa vision nocturne était excellente, même si elle n’avait jamais saisi pourquoi alors que les autres ne voyaient presque rien la nuit, elle pouvait s’en servir pour guetter l’arrivée d’ennemis ou d’Immortels.

Ses sens magiques en éveil, comme le magicien de Cristal le lui avait appris, elle les étendait aux alentours, surveillant sur un aussi large périmètre que possible, tandis que les chevaux galopaient sur la route. Elle ressentait la présence d’hommes, concentrés en quelques villages, de très nombreux animaux nocturnes. Aucune présence noire ou maléfique pour le moment. Combien de temps fallait-il pour rallier le royaume d’Argent et l’endroit où se trouvaient le chevalier Bergeau ? Elle posa la question à haute voix et Falcon lui répondit qu’en chevauchant au plus vite, ils pouvaient y être en deux jours. C’était à la fois très long et très court, perdre du temps n’était pas permis. Elle devait absolument réussir à canaliser ses pouvoirs pour le soigner… Comment faire si elle n’y parvenait pas ? Elle n’avait jamais fait ça ! La théorie, c’était bien, mais passer à la pratique… La gorge nouée, la fillette mauve se répéta en boucle dans son esprit toutes les leçons de maître Abnar sur le sujet, se repassant jusqu’aux moindres détails pour être certaine de ne commettre aucun impair. Elle pouvait y arriver, il fallait qu’elle se concentre sur ça… C’était possible, vraiment, tout à fait possible. Glacée, elle serra les bras contre elle, priant pour que tout se passe bien.

Kira – Maître Bridgess, vous êtes sûre que vous ne risquez pas de trop gros ennuis, en prenant toute la responsabilité sur le dos ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bergeau d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Modérateur
Présence :
  • Actif
Messages : 190
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Célibataire
Ecuyer : Curtis

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Mar 11 Avr - 21:56

Il avait juste entendu le cri de son apprenti puis le noir l’avait entouré, cerné de toutes parts. Bergeau était pourtant du genre à très bien supporter la douleur, voire à en rire et l’oublier. De nature solide, il possédait une bonne constitution et une santé de fer, qui avait fait qu’il était le seul, avec Wellan, à n’être jamais tombé malade depuis sa tendre enfance. Les maladies restaient éloignées, les blessures ne lui produisaient pas grand effet, en résumé, il ne lui arrivait jamais grand mal et il ne se plaignait pas. Cependant, ici, ici… Il avait littéralement eu l’impression qu’on avait rempli ses veines d’une lave ardente, une lave le consumant de l’intérieur, tout entier, soumettant tout son corps à une douleur dévorante. Impossible de penser à autre chose, de relativiser. Trop mal, il avait beaucoup trop mal, aucune souffrance déjà endurée dans sa vie n’avait eu le goût de celle-ci ! Une main qu’il trouva froide et petite vint se poser sur son front, l’incitant à ouvrir les yeux. Curtis était juste à côté de lui, l’air terrifié et fou d’angoisse. Son maître voulut lui sourire, lui dire de ne pas s’inquiéter, il ne put faire qu’une grimace en tentant de remuer.

Curtis – Maître… Vous n’allez pas…

Le grand chevalier aurait tant souhaité pouvoir lui parler… Lui expliquer que la mort n’était pas si terrible car leurs âmes partaient vers les Grandes Plaines de Lumière. Qu’il continuera à veiller sur lui, sur leurs frères et sœurs d’armes en les observant depuis le ciel. Que lui, encore tout jeune et innocent écuyer, grandira et deviendra un bel homme, fort et courageux. Qu’un de autres chevaliers le prendra en charge et poursuivra son éducation. La parole lui échappait. A la place, il serra donc autant que possible la petite main que son élève glissa dans la sienne. Bergeau ne craignait pas la mort mais il craignait pour ceux qu’il laissait derrière lui. Wellan, colérique et loyal, Jasson, insouciant et ami très cher, Chloé, maternelle et douce, Santo, compatissant et poète, Dempsey, rieur et sage, Falcon, enjoué et superstitieux… Et tous les nouveaux chevaliers, Buchanan, son premier écuyer, puis Curtis aujourd’hui. Désolé, il allait devoir les laisser ici. Bergeau tourna la tête vers le jeune garçon, les yeux tout à coup mouillés de larmes. Désolé, il était désolé. Il aurait tellement voulu voir grandir et évoluer son jeune écuyer, voulu rire encore avec ses frères et sœurs, voulu croquer cette vie à belles dents.

La douleur l’assaillaient par vagues furieuses, le soulevant presque de sa couche lorsqu’un brusque spasme le prenait avec violence. Un gémissement lui échappa dans la foulée, qu’il ne put retenir. Embrouillé, il referma les yeux, ayant pour seul point de repère la main de son apprenti, serré à présent autour de la sienne. Apprenti qui lui envoyait de nombreuses vagues d’apaisement, dans l’espoir de l’aider ou au moins calmer la douleur. Plus tard, Dempsey revint à son tour, lui prenant l’autre main, retentant de le guérir et répétant de s’accrocher. S’accrocher pour quoi ? Évidemment, il luttait, il luttait aussi férocement que s’il se trouvait sur un champ de bataille, cependant, personne n’avait le pouvoir de soulager ce mal, pas même Santo, s’il se trouvait à côté. Et Santo… Lui aussi était en grand danger, perdu au Nord dans les griffes d’un sorcier. Combien de temps s’était-il passé depuis la morsure de la bête ? Des heures ? Des jours ? Il ignorait même où il se trouvait, exactement. Perdu dans un océan d’une souffrance sans nom, il divaguait, entendant à peine son cœur battre de plus en plus faiblement. Un nouveau bruit survint ensuite, de nouvelles voix. Les mains le lâchèrent brusquement.

Bergeau – Non… murmura-t-il.

Pas seul… Il ne voulait pas être seul au moment de partir… Une légère pression survint tout à coup, sur son torse, et il se sentit très brutalement envahi par une toute nouvelle énergie, d’une source complètement inconnue, qui lui arracha un violent frisson. La souffrance fit un énorme bond avant d’être comme… aspirée par cette énergie nouvelle. Bergeau réussit à rouvrir les yeux, la bouche entrouverte, soudain plongé dans un immense halo de lumière violette. L’incompréhension lui tourna la tête, il ne bougeait plus, ressentant ensuite un esprit… Un lien se fit entre le sien et celui qui filait par le biais de cette lumière mauve. Un esprit encore tout jeune, dont les pensées les plus profondes étaient en une langue qu’il ne comprenait pas, un esprit très complexe qu’il osa à peine toucher. La lumière augmenta, la douleur baissa, et il comprit. Kira… La souffrance partit tout à coup et Bergeau sursauta, toussant, le cœur battant à très vive allure. Se tournant aussitôt sur le côté, il vit la princesse mauve basculer au sol et être tout à coup entourée d’un grand cocon mauve, comme ceux blancs que eux-mêmes avaient lorsqu’ils étaient si épuisés qu’ils en pouvaient plus tenir.

Bergeau – Kira !

Il tendit la main, sans réfléchir puis la recula vivement lorsqu’un éclair jaillit pour l’attaquer. Ouhlà ! Qu’est-ce… Qu’est-ce que… Croyant halluciné, il regarda partout autour de lui, bafouillant pour demander pourquoi il était vivant, ce que faisait la petite ici, ce qui avait bien pu se passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dempsey d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 115
Double-compte : Non
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Fiancé
Ecuyer : Colville

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Mer 26 Avr - 11:28

La porte de bois grinça un peu lorsqu’il la poussa puis sortit pour avoir de l’air et surtout reprendre ses esprits. Dempsey s’appuya contre le mur à côté puis se frotta le visage avec les mains, soupirant longuement. L’état de Bergeau ne cessait d’empirer depuis qu’il avait été mordu par cette bête… Dempsey avait cru mourir de peur pour leur frère lorsqu’il s’était tout à coup effondré de son cheval, évanoui. De jeunes hommes du village étaient venus l’aider à le transporter jusqu’à la maison de leur chef, qui leur avait offert de rester ici autant de temps qu’il le faudra pour soigner le chevalier, ou jusqu’à ce qu’il… Le chevalier blond réprima un brusque frisson, refusant de penser à ça, relevant la tête pour regarder vers l’Est. Bridgess et Falcon devaient venir, avec leurs écuyers et avec la petite Kira… La jeune femme était convaincue qu’elle seule pouvait à présent guérir Bergeau du mal qui le rongeait et avait donc décidé, ni plus ni moins, d’« enlever » la fillette mauve du château pour la conduire ici. Un acte qui pouvait la conduire tout droit en prison et pour un bon bout de temps, voire la condamner à mort, si elle ne parvenait pas à justifier son acte et si personne ne pouvait l’aider. Le Roi avait certes bon cœur mais il y avait des limites, hors, toucher à sa protégée en était une belle.

Cette enfant était-elle capable de soigner leur frère ? Dempsey voulait y croire, s’accrocher à cet espoir, même s’il risquait d’être cruellement déçu si jamais il s’avérait vain. Après tout, l’enfant était une hybride, du sang de fée et d’Elfe coulaient dans ses veines, et même du sang du sorcier de son père ! Elle possédait les pouvoirs de ces trois races et c’était cela qui la rendait unique, sans doute avait-elle assez de puissance, dans ce jeune corps d’enfant, pour sauver la vie de leur frère. Elle étudiait avec le Magicien de Cristal depuis qu’elle avait deux ans, elle était le réceptacle des savoir des Immortels et des Dieux, ce n’était tout de même pas rien ! C’était leur dernier espoir, aucun pouvoir de guérison plus classique ne parvenait plus à rien. Soupirant, il tourna les yeux au loin, se perdant un instant dans l’horizon. Bergeau gravement malade, Santo disparu, leurs frères et sœurs au Nord depuis déjà des jours e sans la moindre nouvelle, des bébés wyvernes ou il ne savait quoi partout sur le continent… La situation était belle. Bouleversé, il finit par rentrer à nouveau, sa main s’accrochant un bref instant à la croix autour de son cou, comme pour se donner du courage.

S’asseyant près du lit, il reprit la main de Bergeau entre les siennes, en lui disant de s’accrocher, essayant de l’apaiser comme il le pouvait. Le voir souffrir comme ça était insoutenable. Glacé, Dempsey prit une grande inspiration pour éviter, au moins, de trop troubler les écuyers. Tendant sa main libre, il la passa dans les cheveux de Curtis en un petit geste d’affection, lui souriant doucement. Son maître allait s’en sortir, qu’il garde confiance… Colville restait légèrement en arrière, l’air terrifié. Son maître le rapprocha ensuite de lui et l’embrassa sur le front en lui disant à lui aussi que tout allait bien se passer, que leurs amis étaient en route. Mais ils devaient tant se hâter… le silence retomba, ils n’entendaient que la respiration de plus en plus faible de Bergeau, parfois, des bruits de pas discrets dans le reste de la maison. Le chevalier allait ressortir pour voir où en étaient leurs compagnons lorsqu’un enfant, il entendit une bonne agitation et les voix de leurs amis. Enfin ! Sautant sur ses pieds, ils ‘écarta avec les enfants, infiniment soulagé en voyant Bridgess et Falcon arriver en courant, avec la petite princesse mauve. Curtis s’écarta à son tour, presque aussi blême que son maître.

Bergeau – Non… murmura-t-il.

La fillette s’approcha, seule, puis appliqua doucement les mains sur leur frère, avant qu’une grande lumière mauve jaillisse tout à coup et ne l’enveloppe, se focalisant sur sa blessure à la cuisse. Les enfants ouvraient de très grands yeux, silencieux et immobiles, tout comme Falcon qui baignait dans un mélange d’espoir, de crainte et de fascination. Dempsey croisa brièvement le regard de Bridgess, la remerciant à mi-voix avant de se tourner à nouveau pour observer ce que faisait l’enfant. Comment… s’y prenait-elle ? Ce n’était pas tout la même sensation qu’ils ressentaient lorsque Santo soignait une personne. La lueur mauve gagna encore en intensité, clouant tout le monde sur place lorsque la vie revint très brutalement en Bergeau, comme si le poison lui avait été arraché tout d’un coup. Leur frère eut un sursaut, toussant à s’en arracher les poumons, les yeux grands ouverts. Et la fillette bascula à son tour. Dempsey poussa un cri en bondissant, bras tendus, pour la rattraper, puis dû reculer d’un bon lorsqu’un cocon mauve l’entoura immédiatement et l’agressa d’éclairs lorsqu’il voulut l’approcher et vérifier qu’elle allait bien. C’était normal, ça ?!

Bergeau – Kira !

Personne n’eut le temps de l’avertir, un éclair jaillit de la lumière mauve pour venir l’agresser dès qu’il fit mine d’approcher. Dempsey aurait pu s’évanouir ici même, tant il fut tout à coup submergé par les émotions fortes. La joie de voir Bergeau bien vivant, la peur pour la jeune princesse, la stupéfaction pour ce qu’elle venait d’accomplir. Voyant leur frère à moitié paniqué et perdu, Dempsey lui envoya une solide vague d’apaisement et le poussa à s’asseoir sur une chaise près d’eux, l’incitant tout d’abord à se calmer. Il lui expliqua qu’il était resté très malade quelques jours et que faire venir la princesse Sholienne ici pour le soigner avait été leur dernier recours. Il allait bien, il était vivant, Kira l’avait soigné ! On ne sait comment… Et à présent, elle « dormait », ou était évanouie, plus vraisemblablement, dans un cocon semblable aux leurs, si ce n’est sa couleur et sa tendance à attaquer ceux qui approchaient d’elle. S’agenouillant aussi près que possible au sol, le chevalier la sonda pour s’assurer qu’elle allait bien et ne faisait que reprendre ses forces.

Dempsey – Tu es vivant, vieux frère, c’est le principal, sourit-il, tu nous a mis une sacré peur ! Va manger ou prendre l’air, je vais rester veiller la petite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bridgess d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 17
Double-compte : Non
Âge in-RP : 20 ans
Situation marital : Amoureuse
Maître : Wellan
Ecuyer : Swan et Kira

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Lun 1 Mai - 13:00

Kira – Maître Bridgess, vous êtes sûre que vous ne risquez pas de trop gros ennuis, en prenant toute la responsabilité sur le dos ?

Bridgess – J'y songerai plus tard, tu n'as pas à te soucier de ça.

Bien sûr, avec le Roi, le retour risquait d'être assez glacial, si même il n'envoyait pas très vite des troupes sur leur dos pour récupérer sa pupille. Hum, plus tard, oui, elle devra s'expliquer de toute façon. Poussant son cheval un peu plus vite, Bridgess lança un regard derrière elle pour sourire à la petite Swan, toute proche, puis croisa le regard de Falcon. Leur frère, le visage fermé, gardait le regard fixé sur la route, pinçant un peu les lèvres avec une forte lueur d'inquiétude dans les yeux. La jeune femme se doutait que ça devait être encore plus dur pour lui et Dempsey, les sept premiers chevalier étant bien plus liés entre eux qu'avec la nouvelle génération, ou même comment l'étaient Bridgess avec ses camarades du même âge. Comme le seront Swan, Cameron, Ariane et les autres. Le vent fit un petit instant claquer son capuchon et elle dû le ramener sur sa tête pour se protéger du froid, la pâle lueur de la lune se reflétant sur ses longs cheveux blonds. Quelques minutes plus tard, le chemin devint un peu plus étroit et ils se mirent en file indienne pour descendre vers une large rigole puis traverser plus loin l'un des bras du fleuve, à un endroit où les chevaux pouvaient passer à gué. Ils firent fuir deux renards en arrivant sur l'autre côté de la berge puis continuèrent sur un nouveau chemin plus large, permettant de faire passer de front deux chevaux. Cette partie du royaume d’Émeraude était plus vallonnée et le fleuve s'étendait en de nombreuses branches, qui alimentaient d'autres rivières moindres et de très ombreux moulins, dont les silhouettes se découpaient au loin dans la nuit.

Ils poussèrent leurs chevaux autant qu'il fut possible, arrivant en vue de la frontière entre les deux royaumes après de longues heures de chevauchée. Le Mur leur apparut bientôt, l'extraordinaire et imposant mur de pierre, long et incroyablement haut, encerclant le royaume tout entier. Ils étaient arrivés trop vers le Sud, la porte était à quelques milles de là. Bridgess était lasse et avait la nuque tendue, mais il fallait continuer, encore, aller aussi vite que possible. un soupir de soulagement lui échappa lorsqu'une des entrées apparut enfin. Deux immenses portes en fer, en argent et en bois, faisant deux fois la taille d'un homme, gardées par des hommes jeunes et vieux qui les reconnurent en tant que chevaliers, surtout Falcon qui était déjà venu à plusieurs reprises dans ce pays. On leur ouvrit sans même leur poser de question et ils purent filer à bon train dans le royaume d'Argent. L'aube s'était levée et avait apporté avec elle une douce humidité, les rafraîchissant un peu pendant qu'ils poursuivaient. Ce royaume-ci, malgré qu'il touche Émeraude, était très différent. Moins de forêts, plus de plaines, plus de cours d'eau, la mer non loin... Vite, plus vite ! Enlevant sa capuche, pour se réchauffer grâce au soleil, elle sonda les autres pour s'assurer que tout le monde tenait bien puis incita sa monture à filer encore, plus rapidement. Il y avait plus d'activités, dans les champs et sur les routes, ils croisèrent aussi au loin un des messagers du Roi, lui aussi galopant à bon train, indifférent à ces rencontres de passage.

Enfin, le village où étaient leurs frères fut visible au loin. Le cœur de la jeune femme battit un peu plus vite, la gorge serré par l'angoisse alors même qu'elle savait qu'il n'était pas encore trop tard. Une légère fumée s'élevait au-dessus du bourg, sortant des cheminées, s'ajoutant à la brume matinale encore persistante. Bridgess ramena encore un peu la capuche sur la tête de sa protégée et lui fit enfiler des gants, pour dissimuler ses mains violettes et griffues. Inutile que que qui que ce soit puisse l'identifier comme la princesse du royaume voisin, il était déjà assez connu que le roi avait adopté la "princesse bizarre de Shola" pour en rajouter. En arrivant sur-place, on leur indiqua où se trouvait leur frère, même s'ils n'avaient pas besoin de ça, sautant vite fait de leurs chevaux pour courir à l'intérieur. Bergeau était si mal en point... Alité, la respiration rauque et difficile, le front couvert de sueur. Maintenant, on allait savoir s'ils avaient eu raison, si la petite était vraiment leur dernier espoir, ou si le poison était plus fort que tout et que leur frère allait mourir sur leurs yeux. Tous attendirent, observant avec la plus grande attention qui soit, frissonnant un peu lorsqu'une grande lumière aussi mauve que la peau de l'enfant jaillit de ses doigts. Bridgess tourna un peu la tête vers Dempsey, hochant un peu le menton lorsqu'il la remercia d'avoir amené la petite. Si cela sauvait Bergeau, elle en acceptait toutes les conséquences, même si le Roi sera sûrement furieux.

Au bout de longues minutes, Bergeau eut tout à coup un brusque sursaut et un long sursaut, comme s'il venait de sortir la tête de l'eau après avoir cru s'être noyée. Soulagée jusqu'à en avoir les larmes aux yeux, Bridgess bondit néanmoins trop tard pour rattraper la petite, qui s'écroula au sol à son tour. La terreur l'étreignit un instant, puis la lumière mauve revint, l'entourant complètement. Oh. Elle... se soignait ensuite elle-même après ? Pourquoi ? Comment s'y était-elle prise pour retirer le poison ? Bergeau comme Dempsey voulurent s'approcher d'elle avant de devoir reculer très vivement, le cocon mauve visiblement bien plus agressif que leurs propres cocons de lumière blanche. Personne ne pouvait la toucher, au moins, contrairement à eux qui avaient besoin d'une autre personne à les veiller pour empêcher qu'on ne les approche. Bridgess poussa un profond soupir, toute la fatigue retombant dessus d'un coup. Oh bon sang... Un faible sourire vint flotter sur ses lèvres lorsque Swan vint tirer sur sa manche en lui demandant si elle bien puis comment allait Kira. Tout ira bien, très vite... La jeune femme lui frotta un peu l'épaule en la rassurant, pendant que les autres se chargeaient d'expliquer à Bergeau ce qui était arrivé. Au moins, tous ici allaient s'en tirer, c'était l'essentiel. Restait à savoir dans quel état se trouvaient leurs frères et sœur au Nord.

Dempsey – Tu es vivant, vieux frère, c’est le principal, sourit-il, tu nous a mis une sacré peur ! Va manger ou prendre l’air, je vais rester veiller la petite.

Bridgess – Je reste aussi, déclara-t-elle.

S'asseyant par terre à côté de Dempsey, Swan l'imitant aussitôt, elle porta un long regard sur l'enfant mauve, les yeux clos, sans tenter de l'approcher plus que ça. Serait-il possible qu'elle ait aspiré le poison en elle pour ensuite se soigner ? C'était la seule explication à ce phénomène et c'était incroyablement dangereux. Cette enfant avait vraiment des pouvoirs que personne ne soupçonnait encore. Patiente, elle parla très peu, installée en tailleur, implorant les dieux pour que leurs compagnons s'en sortent aussi tous, sains et saufs, et qu'ils reviennent tôt au pays. Un long moment plus tard, la lumière violette commença à faiblir doucement, puis s'éteignit. Bridgess se rapprocha aussitôt, prenant une des petites mains de la fillette dans la sienne.

Bridgess – Tu as été formidable ! Comment te sens-tu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kira de Shola
Princesse
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 71
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 9 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Bridgess
Ecuyer : Aucun

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Dim 9 Juil - 15:36

Bridgess – J'y songerai plus tard, tu n'as pas à te soucier de ça.

Tout de même, si jamais le Roi voulait la punir ou… Kira rouvrit la bouche puis la referma, baissant un peu la tête puis détournant le regard vers l’horizon. Le vent cinglant la fit frissonner, tandis qu’elle étendait ses sens autour d’elle, comme maître Abnar lui avait appris. Loin, le plus loin possible, glissant dans les courants magiques et ressentant des formes de vie à foisonner, sur une très large étendue. Insectes, petits animaux, chasseurs et prédateurs… La vie, autour d’eux, la vie ordinaire de ce continent se mêlant à la présence plus noir des bébés dragons. Ils étaient assez éloignés pour le moment, la plupart rassemblés, ou à chasser maintenant que la nuit était tombée. Ils descendirent dans une rigole puis longèrent un long moment le fleuve avant de le traverser, toujours à cheval, courant ensuite sur l’autre rive à belle allure. Kira avait l’impression de rêver, cette nuit se déroulait comme un long songe où plus rien ne semblait réel. Pour elle qui avait passé toute sa vie enfermée dans un château sans jamais pouvoir mettre ne serait-ce qu’un seul pied au-dehors, c’était une découverte imposante, l’effrayant autant qu’elle avait hâte d’arriver afin d’aider, comme elle pouvait, pour Bridgess et son frère chevalier. Ils tenaient l’allure, autant que possible, tout droit vers la frontière et vers le mur entourant entièrement le royaume d’Argent, patrie d’où venait son père, le roi Shill.

L’aube se levait, ciel rouge encore et menaçant, lorsqu’ils arrivèrent en vue du mur. Si l’air était plus chaud, au matin, qu’au royaume d’Emeraude 1er, il apparaissait plus oppressant à cette lueur de sang dans le ciel. Le mur imposant s’étendait à perte de vue et rien ne laissait présager la présence d’une porte ou quoi que ce soit d’autre, mais les chevaliers savaient très bien où ils étaient car ils bifurquèrent aussitôt vers le Nord sans une once d’hésitation. Kira tourna la tête pour observer derrière elle, son regard balayant tout un pan de la forêt avant de regarder la route, s’étendant derrière eux puis au-devant, longeant le mur. Vingt bonnes minutes passèrent encore avant qu’ils n’arrivent à d’immenses portes en fer renforcées, qui laissèrent la princesse légèrement bouche bée. C’était si haut ! Les gardes leur ouvrirent sans perdre de temps, en les reconnaissant, et la chevauchée reprit à bon train au sein du royaume. La route serpentait entre les champs et les quelques forêts, surplombant les fleuves plus nombreux par de grands ponts de pierre et de bois. La lueur rouge de l’aube s’effaçait peu à peu et le soleil entamait sa lente grimpée, réchauffant assez vite. Ils voyaient les villages s’éveiller lorsqu’ils les traversaient ou les contournaient, des personnes partaient pour les champs ou vers la forêts, ouvraient des échoppes, s’égaillaient dans les villes et villages.

A l’approche du village, tout près de la mer, Bridgess lui tendit une paire de gants à enfiler et rabattit un peu mieux la capuche sur sa tête, dissimulant ses longs cheveux violets et ses oreilles pointues. Kira sentit son cœur battre un peu plus vite en ressentant la douleur du grand chevalier, effleurant un esprit fatigué, morbide, et l’angoisse de son écuyer et du chevalier Dempsey. En arrivant près de la maison où il gisait, Bridgess l’aida à descendre et la fit entrer. L’ambiance était très lourde, glaciale, mais, bizarrement, la fillette se sentait beaucoup plus calme. Elle… Elle savait ce qu’il fallait faire, maintenant qu’elle était là, inexplicablement. S’approchant du grand chevalier, Kira enleva ses gants puis laissa tomber sa cape sur une chaise à côté. Posant ses deux mains griffues sur le torse du grand homme, elle en fit jaillir une lumière mauve, douce au début, qui s’accrut ensuite au bout de quelques minutes. Les yeux fermés, elle laissa son esprit glisser et se mêler à celui du grand chevalier, touchant ses pensées puis parcourant ensuite son sang pour en trouver le mal. Elle savait ce qu’elle devait faire, l’instinct prenait le pas, la magie la guidait entièrement. Le poison était là… Kira inspira doucement puis s’en empara avec sa magie, l’attirant vers elle puis l’arrachant au corps du chevalier. Le mal glissa dans son propre corps puis elle sentit une sensation différente, cette fois-ci, une magie plus puissante, ou une sorcellerie, plonger sur le poison arraché et le combattre.

Kira ne se sentit pas tomber, ni s’évanouir, elle fut tout à coup transportée dans un sommeil sans rêve, où elle était à la fois consciente et endormie, blottie au cœur d’un cocon protecteur. Nulle douleur, aucune peur non plus, elle se trouvait très bien… C’était un sentiment étrange, elle était comme bercée, comme si une mère aimante était venue la prendre dans ses bras et l’entourer, la protégeant de tous les dangers extérieurs. Combien de temps se déroula-t-il ainsi, la fillette n’en avait aucune idée… Peu à peu, elle finit par retrouver le contrôle de ses sens et réalisa qu’elle était allongée sur le côté, par terre, complètement hébétée. Que… s’était-il passé ? Une légère lumière mauve brillait tout autour d’elle, la réchauffant, puis s’atténua doucement avant de disparaître. Toujours par terre, elle cligna des yeux pour recouvrer la vue, voyant tout d’abord Bridgess puis le chevalier Dempsey assis par terre à côté d’elle. Que… Kira ne se souvenait pas de ce qui était arrivé, après qu’elle ait commencé à soigner le chevalier Bergeau. Allait-il bien ?! Elle avait échoué ou réussi ? Bridgess lui prit la main, toute proche, un large sourire sur le visage. Donc elle avait réussi, c’était vrai ?

Bridgess – Tu as été formidable ! Comment te sens-tu ?

Kira voulut répondre « Bien » mais le mot resta coincé dans sa gorge, tant elle était complètement hébétée. Elle put néanmoins se redresser, avec l’aide de Bridgess, et se retrouver assise par terre. En les questionnant, elle put apprendre qu’elle s’était évanouie et avait été entourée d’un cocon de magie l’ayant guérie, comme ceux des chevaliers et écuyers mais de couleur violette et la défendant par des éclairs contre tous ceux qui voulaient l’approcher ou la toucher. Cette dernière précision l’effraya presque et elle se demanda pourquoi maître Abnar ne lui avait jamais parlé de ce don-là… Certains jours, elle se demandait même si son maître savait exactement quels étaient les dons qu’elle possédait. Il lui répétait souvent qu’elle était puissante et pourra accompli bien des choses, une fois adulte, cependant, que savait-il vraiment de ce qu’elle sera capable de faire ? Et si lui ne savait pas, qui pourra l’aider ? Et comment ?

Kira – Mais le chevalier Bergeau va bien ? Vous êtes sûrs ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bergeau d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Modérateur
Présence :
  • Actif
Messages : 190
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Célibataire
Ecuyer : Curtis

MessageSujet: Re: Mission de sauvetage   Jeu 17 Aoû - 8:03

Que s’était-il passé, qu’était-il arrivé à la petite, d’où venait ce cocon violet envoyant des éclairs, que faisaient Bridgess, Falcon et leurs écuyers ici, est-ce que Curtis allait bien, et Dempsey, et tout le monde, pourquoi… La foule de questions prête à surgir se tarie un peu lorsque son frère d’arme posa une main sur son épaule en lui transmettant une puissante vague d’apaisement, l’incitant ensuite à s’asseoir une chaise. Donc que s’était-il passé ? Bergeau rouvrait la bouche pour lui demander mais son frère le devança, lui expliquant qu’il était resté alité et mourant durant quelques jours et que faire venir la princesse mauve s’était révélé être leur tout dernier recours, pour lutter contre le poison. Un frisson secoua le géant lorsqu’il réalisa que sans l’intervention de la petite fille, il serait à l’heure actuelle dans les Grandes Plaines de Lumière à retrouver ses ancêtres. La petite… On ignorait ce qu’elle faisait vraiment, c’était comme leurs propres cocons de lumière et de magie réparateurs, mais en plus agressifs, celui-ci défendait l’enfant là où les leurs les laissaient vulnérables, le temps de les soigner. Bergeau la sonda, sans rien trouver d’alarmant, le poison qu’elle lui avait retiré avait été mis dans son propre sang mais elle s’en débarrassait d’elle-même. C’était à la fois une technique puissante et dangereuse…

Dempsey – Tu es vivant, vieux frère, c’est le principal, sourit-il, tu nous a mis une sacré peur ! Va manger ou prendre l’air, je vais rester veiller la petite.

Bridgess – Je reste aussi, déclara-t-elle.

Bergeau hocha la tête avec lenteur, complètement sonné, puis sortit de la maison pour aller s’asseoir dans l’herbe dehors, au bord du chemin, près des barrières où ils avaient attaché leurs chevaux. Son écuyer vint avec lui et s’assit à côté, Bergeau l’entourant par les épaules dans une petite étreinte, touché lorsque le jeune garçon murmura d’une voix tremblante qu’il avait eu peur de le voir mourir. Là… Tout allait bien. Falcon aussi était encore sous le choc et lui tapota l’épaule avec un soupir de soulagement. C’est bon, tout allait très bien, il était encore très… sonné. Curtis ramena ses jambes contre lui puis demanda si les pouvoirs de guérison de la princesse dépassaient ceux de leur guérisseur attitré, ce qui était probablement le cas. Santo était le plus sensible d’entre eux aux forces magiques, ça oui, en revanche, Kira le dépassait encore sur cet terrain, grâce aux facultés que lui donnaient son sang d’hybride. Il lui devait la vie. Légèrement tremblants, il serra un peu les poings, avec le sentiment d’être totalement vidé, sans plus de forces. L’air frais, cependant, lui faisait beaucoup de bien, comme la présence de ceux qu’il aimait autour de lui. Après une minute de silence, il demanda des nouvelles de tout le monde, du continent, ce qui était arrivé pendant qu’il était alité. En priant pour que personne ne soit mort…

Falcon se fit un devoir de lui répondre, même s’il n’y avait finalement pas grand-chose à dire. Leurs compagnons étaient toujours au Nord et aucune nouvelle de Santo pour le moment, à vous en désespérer. Quant au continent, les choses avançaient. Les royaumes avaient été avertis de cette nouvelle menace, les soldats de chaque contrée, pour celles qui en avaient, battaient les campagnes pour détruire les œufs et tuer les bêtes avant qu’elles ne grandissent, plusieurs guérisseurs de cités et villages avaient confectionné des anti-poisons, chacun s’organisait. Hochant la tête, Bergeau s’appuya contre la barrière derrière lui avec un léger soupir de lassitude, fermant les yeux. Un long moment passa ainsi avant qu’on n’entende de nouveau du bruit, venu de l’intérieur, la petite se réveillait ? Falcon se leva souplement puis lui tendit une main que Bergeau attrapa pour se relever, avec une petite difficulté, tant il était vidé. Il rentra à l’intérieur de la petite maison, à nouveau, suivi par leurs écuyers, eux aussi toujours sous un certain choc. Il faudra à tout le monde un peu de repos avant de repartir en chasse, ou personne n’arrivera à rien.

Kira – Mais le chevalier Bergeau va bien ? Vous êtes sûrs ?

Bergeau – Grâce à toi, sourit-il.

Il se remit à genoux entre sa sœur et son frère d’arme, puis tendit les bras vers la petite pour la serrer contre lui avec force, tant qu’il le pouvait encore, la remerciant d’une voix légèrement enrouée par l’émotion. Il lui devait la vie, à cette jeune enfant, et il promettait qu’il lui paiera cette dette un jour, il en faisait le serment, sur son Honneur ! Une Dette de Vie n’est pas à prendre à la légère, pour aucun peuple sur ce continent, il lui jurait qu’il lui rendra ce qu’elle lui avait donné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission de sauvetage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Mission de sauvetage d'un Kumo-jin
» Mission de sauvetage! [Illumina, Rick, Amynia et Othello]
» Aux Chevaliers de la mission de sauvetage
» Mission de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Territoires Côtiers :: Domaine océanique :: Argent :: Maove-
Sauter vers: