Au cœur des temps anciens, le mal se répand sur terre, il faut se battre ou accepter de disparaître, le danger est partout...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cameron d’Émeraude
Ecuyer
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 35
Double-compte : Non
Âge in-RP : 12 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Wellan

MessageSujet: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Dim 25 Déc - 21:25

Maître Elund – Vous devez tous prendre conscience de ce qui va changer pour vous, désormais, mais aussi pour vos futurs maîtres ! Vous êtes la troisième génération de l'Ordre, les futurs défenseurs de ce continent. Vous allez être exposés au danger, dès le début de votre apprentissage, il vous faudra être brave et toujours porter un regard critique sur votre environnement, garder l'esprit vif et ouvert. Toute à l'heure, lors de la cérémonie, ayez déjà en tête de l'importance de l'Ordre et soyez respectueux de vos nouveaux maîtres, de votre place en tant qu'écuyer.

Le discours n'était pas encore terminé, maître Elund continua sur sa lancée en marchant de long en large devant le petit groupe de plus d'une dizaines de jeunes enfants, assis à même le sol en tailleur, devant lui. Cameron était assis tout devant près d'Ariane, regardant leur maître et l'écoutant parler, à la fois ennuyé devant un discours trop long et impressionné par les nombreuses couches de vêtements très colorées composant la robe de mage de leur professeur et qui lui donnaient des airs d'oiseau des îles fou de rage en plein vol lorsqu'il s'agitait ainsi. Voilà déjà plus d'un mois qu'il tâchait de les préparer à ce jour, celui où ils allaient définitivement quitter cette salle de classe pour devenir officiellement écuyers, débuter une nouvelle vie, chacun près d'un maître, progresser, apprendre à se battre, utiliser leur magie sur le terrain, se préparer à être les défenseurs du continent. Une échéance qui angoissait autant Cameron qu'elle le rendait impatient. S'il rêvait d'être enfin un véritable membre de l'Ordre, il avait aussi très peur de ne pas être à la hauteur, de se révéler un écuyer pitoyable ou de faire honte à son futur maître.

Leur professeur cessa enfin de parler et les libéra, leur enjoignant de profiter du peu de temps qu'il restait avant la cérémonie d'attribution pour se préparer. En quittant la classe, le jeune garçon croisa brièvement le regard de Hawke, l'apprenti d'Elund, qui donnait aussi des cours à la classe plus jeune et parfois à eux. Il était debout près de la porte et leur souriait, lorsqu'ils passaient, les mains croisées devant lui, également vêtu d'une longue robe de mage, ses traits fins typiques du peuple Elfique un peu tirés par la fatigue, ces derniers temps. Cameron se retourna encore une fois avant de s'engager dans les escaliers, une question mourant sur ses lèvres avant même qu'il ne trouve le courage de la poser. L'Elfe l'avait toujours intrigué... Arrivé au château avec la seconde génération des chevaliers, il n'avait pas été choisi pour devenir écuyer et était devenu l'apprenti de maître Elund. Pourquoi ? Parce que le magicien pensait que les Elfes ne pouvaient pas combattre ? Et parmi les plus jeunes élèves, qu'allaient devenir Arca, Bianchi, Botti et la petite Dienelt, qui étaient tous des Elfes ?

Dans leur propre classe, il y avait aussi Derek... Cameron le regarda, au-devant du groupe, ses oreilles pointues dépassant de cheveux fins et noirs, descendant sur ses épaules. Qu'allait-il se passer s'il se présentait à la cérémonie et que maître Elund lui annonçait finalement qu'il n'allait pas avoir de maître ? Comme maître Hawke il y a des années. Le jeune garçon aimait vraiment beaucoup leur camarade de classe, il n'avait pas envie de le voir déçu ou dégoûté, en cas de rejet, ce n'était pas possible. Une fois dehors, alors qu'ils rejoignaient l'autre tour où se trouvaient leurs dortoirs, Cameron accéléra un peu le pas pour rejoindre Ariane, sa meilleure amie dans leur classe, tapotant sur son épaule en lui souriant. Ils passèrent non loin des derniers préparatifs pour la cérémonie de toute à l'heure, ce qui fit augmenter l'excitation et le stress d'un bon cran. Le soleil brillait très fort au-dessus de leur tête, la chaleur n'aidait pas vraiment à rester très concentré. Pour le moment, ils étaient encore protégés, entre les meurs de ce château, mais cette coquille protectrice allait enfin être fendue.

Cameron – J'ai vraiment très peur, maintenant, avoua-t-il en continuant de regarder la cour. J'espère tomber sur un maître patient, assez gentil... Qui ne s'agacera pas si j'ai du mal ou que...

La peur de décevoir ou de mal faire était si forte... Entre eux, ils avaient déjà beaucoup parlé de chacun des chevaliers, les premiers comme les nouveaux, en essayant de deviner lequel deviendra leur maître et qui serait mieux aux côtés de qui. Le jeune garçon lança à nouveau un long regard à Derek, qui rentrait tout juste dans la tour. Il n'y avait aucune raison pour que lui aussi ne devienne pas écuyer, pourtant, Cameron ne pouvait pas s'empêcher de le craindre.

Cameron – Dis, tu sais pourquoi maître Hawke n'est pas devenu chevalier ? Il aurait dû, il a reçu la même éducation que nous, pourquoi maître Elund ne l'a pas laissé ? C'est parce qu'il est un Elfe ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ariane d’Émeraude
Ecuyer
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 116
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 12 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Chloé

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Mer 25 Jan - 22:30

Ce jour, Ariane l'avait attendu avec beaucoup d'impatience durant de très longs jours. Elle avait très peur mais était aussi très excitée à l'idée de débuter son apprentissage d'écuyer auprès d'un maître. Ils allaient tous pouvoir quitter le château, dépasser ces hauts murs pour découvrir tout le continent et vivre des aventures ! La guerre l'effrayait, oui, mais elle savait aussi qu'elle deviendra plus forte grâce à son futur maître, qu'elle apprendra à manier autant la magie que l'épée pour s'en sortir face aux monstres menaçant Enkidiev. Assise avec les autres sur les grands tapis au sol, face à maître Elund, elle écoutait attentivement le dernier discours qu'il leur délivrait. A parler fort ainsi en marchant de longs en large, avec son grand bâtons terrifiant qui lui servait à les corriger en cas de bêtise, il avait l'air d'un grand-père très alarmiste qui voyait l'avenir d'un regard bien sombre. La fillette le suivait du regard, comme captivée par les larges et brusques mouvements, les genoux repliés et jambes ramenées contre elle. Leur maître avait raison, ils devaient prendre bien conscience de leurs responsabilités. Malgré tout, tous étaient encore des enfants, ils ne connaissaient leur monde que grâce aux livres. Entre lire une carte et voir le lieu de ses propres yeux, il y a une telle différence.

Maître Elund – Vous devez tous prendre conscience de ce qui va changer pour vous, désormais, mais aussi pour vos futurs maîtres ! Vous êtes la troisième génération de l'Ordre, les futurs défenseurs de ce continent. Vous allez être exposés au danger, dès le début de votre apprentissage, il vous faudra être brave et toujours porter un regard critique sur votre environnement, garder l'esprit vif et ouvert. Toute à l'heure, lors de la cérémonie, ayez déjà en tête de l'importance de l'Ordre et soyez respectueux de vos nouveaux maîtres, de votre place en tant qu'écuyer.

Oui, le respect envers les aînés, c'était très important, tout le monde était d'accord là-dessus. Ariane aurait bien aimé que ses parents et ses frères et sœurs puissent la voir, toute à l'heure, lorsqu'elle sera attribuée à un maître et qu'elle deviendra officiellement Ecuyer. Une pensée un peu coupable car elle savait bien qu'elle ne devait plus se sentir attachée à sa famille, aux siens, mais bien à tous les peuples du continent. Aucun d'entre eux ne devaient privilégier ni un royaume ni une famille en particulier, chaque habitant du continent était égal aux autres et chacun devait avoir droit à la même protection et la même considération. Ariane inspira doucement pour se reprendre, repoussant derrière son oreille une longue mèche de ses cheveux roux qui venait gêner sa vision. Lorsqu'elle bougeait, étant assise dans un rayon de soleil passant par la fenêtre, sa peau diaphane donnait presque l'illusion de légèrement briller. La cause à l'aura magique dont elle était entourée, indiscernable pour les humains. Comme les Elfes, les Fées baignaient dans la magie, quoi que sur un autre plan qu'eux. Une magie différente, qui se couplait parfois avec celles des autres races, d'une certaine manière. Attentive, elle sourit un peu en voyant comme un regard désolé de leur maître lorsqu'il termina leur discours. Si l'homme était très bourru, la petite fée sentait qu'il tenait plus à ses élèves qu'il ne voulait bien le montrer.

La classe s'anima tout à coup lorsqu'il fut temps de sortir et de se préparer pour la cérémonie, maintenant toute proche. Ariane secoua un peu ses vêtements pour en ôter la poussière et suivit toute la petite troupe dans les escaliers de la tour, souriant au passage à maître Hawke, l'apprenti de maître Elund, qui était resté lui aussi à l'écart le temps du dernier discours de l'honorable professeur. Ariane courut avec les autres, parlant et riant assez fort, chacun évacuant à sa manière la tension montante, d'autant plus lorsqu'ils avisèrent en sortant les derniers préparatifs pour la cérémonie. Des serviteurs disposaient de longues tables en bois avec, dessus, les ceintures et armes des futurs écuyers, que leurs maîtres leur passeront lors de l'attribution. Le soleil brillait très fort au-dessus de leurs têtes, pas une once de vent et une tension palpable dans l'air. Une fête était prévue, après la cérémonie et le traditionnel tour à cheval avec tous les maîtres et nouveaux apprentis. On tapota tout à coup sur son épaule et elle tourna la tête, souriant en voyant que Cameron venait de la rejoindre. Lui était un peu plus pâle, enfin, tout allait sûrement très bien se passer.

Cameron – J'ai vraiment très peur, maintenant, avoua-t-il en continuant de regarder la cour. J'espère tomber sur un maître patient, assez gentil... Qui ne s'agacera pas si j'ai du mal ou que...

Ariane – On a tous un peu peur, je pense, répondit-elle sans se départir de son sourire. Mais nos aînés ne sont pas méchants.

Certains d'entre eux passaient déjà du temps à leur montrer deux ou trois petites choses ci et là lorsqu'ils en avaient l'occasion, parmi les chevaliers qui étaient le plus à l'aise avec les jeunes enfants. C'est normal d'angoisser ou d'avoir peur de mal faire, enfin, Cameron ne devait pas s'en faire, il était aussi capable qu'eux de s'en sortir ! Il suffisait d'avoir un bon maître et la volonté de progresser, le reste allait tout seul. Son ami avait vraiment l'air si mal... Ariane tendit la main pour lui frotter un peu l'épaule, tout en continuant à marcher, dans l'espoir de le rassurer un peu. Ils passèrent les hautes portes de la tour, en peu en arrière du groupe qui s'était étalé à leur sortie de classe. Pour le moment, ils étaient encore un groupe d'enfants innocents, sortant tout juste des bancs des cours pour devenir les nouveaux écuyers de l'Ordre. Oui, c'était stressant, et en même temps, il y avait de quoi être si impatient ! Dans quelques années, ils seront à leur tour chevaliers !

Cameron – Dis, tu sais pourquoi maître Hawke n'est pas devenu chevalier ? Il aurait dû, il a reçu la même éducation que nous, pourquoi maître Elund ne l'a pas laissé ? C'est parce qu'il est un Elfe ?

Heu... Ariane ne s'était absolument jamais posée la question, à vrai dire. Lorsqu'ils avaient commencé les cours, tous petits à leur arrivée au château, c'était maître Hawke qui les leur donnait, puis il avait assisté aussi maître Elund par la suite. Pour elle, l'Elfe calme et sage était parfait dans son rôle d'apprenti magicien, elle ne l'avait jamais imaginé porter l'armure des chevaliers et combattre les armées venues d'Irianeth. Maintenant que Cameron posait la question, cependant... Après tout, oui, pourquoi Hawke avait-il été choisi plutôt qu'un autre, lorsque maître Elund avait voulu un apprenti ? Il était le premier Elfe à être venu dans ce château, puis il y avait eu Derek, de leur âge, et quelques petits dans la classe suivante. La fillette craquait surtout sur Dienelt, une petite aux oreilles pointues très fines, à la peau tout aussi pâle que la sienne et aux grands yeux clairs, avec un petit minois à fendre le plus dur cœur de pierre. Ariane haussa un peu les épaules en empruntant les escaliers avec Cameron, se dirigeant par habitude vers le coin où ils allaient souvent s'asseoir, tous les deux ou avec d'autres, pour bavarder et jouer aux cartes lors de leur temps libre.

Ariane – Peut-être parce qu'il avait de meilleures capacités en magie que les autres ? Tu sais, les Elfes sont comme mon peuple, ils sentent mieux les courants magiques et sont très sensibles à eux. Moi, je pense que c'est pour ça. On ne sait pas trop s'il avait voulu devenir chevalier ou si maître Elund ne lui a pas laissé le choix.

Ariane attrapa la main de son meilleur ami en bifurquant dans le couloir, courant avec lui pour rejoindre le renforcement au bout du passage, où devait sans doute se tenir autrefois une grande statue, ou quelque chose du même genre. Elle s'assit sur la marche de pierre au fond après avoir chassé une petite araignée, qui avait élu domicile dans le coin. La fièvre s'étant emparée du château se faisait ressentir partout, elle avait si hâte et en même temps si peur.

Ariane – Je suis sûre que tu vas y arriver comme nous tous, sourit-elle plus largement. Quand on veut, on peut, maître Hawke nous l'a souvent répété. Tu imagines, on va enfin quitter ce château ! Tu penses qu'on fera quoi, dans nos premières missions avec nos maîtres ? On va découvrir d'autres royaumes, aller partout. Et quand on sera grand, on pourra défendre le continent comme tous les chevaliers. Ce sera vraiment bien, même s'il y a la guerre, j'en suis sûre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cameron d’Émeraude
Ecuyer
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 35
Double-compte : Non
Âge in-RP : 12 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Wellan

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Lun 13 Fév - 11:35

Son amie ne répondit pas tout de suite, affichant tout d'abord un air assez perplexe et perdu. Elle ne s'était jamais demandé ça, alors ? C'était l'une des premières questions que Cameron s'était posé lorsqu'il avait su que leur professeur avait le même âge que la seconde génération des chevaliers et qu'il avait étudié en même temps qu'eux. Connaître l'âge d'un Elfe était... Très compliqué, à vrai dire. Leurs traits fins ne donnaient aucun indice sur le nombre d'années déjà vécu, pas de rides ni rien, impossible de savoir sans obtenir directement l'information d'eux, et c'était bien pour cela que Cameron avait été très étonné d'apprendre que leur professeur était encore si jeune. Ses manières de se comporter et de parler donnaient plutôt le sentiment qu'il avait plus d'une cinquantaine d'années. Ils passèrent les grandes portes e bois de la tour et s'élancèrent dans les escaliers, le groupe s'éparpillant aussitôt comme une nuée de petits oiseaux prenant leur envol pour la première fois. Avec Ariane, ils bifurquèrent dans un petit couloir du second étage, avant d'arriver dans un autre un peu plus large et mieux éclairé par de larges fenêtres, peu fréquenté car il n'y avait dans les parages que peu de salles, la plupart servant surtout de remises et de placards. Un peu plus loin, il y avait la galerie des statues des anciens rois et reines, des représentations imposantes, chacune posée sur un socle de pierre, dans le creux d'une alcôve. Avec son amie, ils allaient souvent s'asseoir dans une de ces alcôves, vide, contrairement aux autres.

Ariane – Peut-être parce qu'il avait de meilleures capacités en magie que les autres ? Tu sais, les Elfes sont comme mon peuple, ils sentent mieux les courants magiques et sont très sensibles à eux. Moi, je pense que c'est pour ça. On ne sait pas trop s'il avait voulu devenir chevalier ou si maître Elund ne lui a pas laissé le choix.

La deuxième solution était la plus probable, aux yeux de Cameron, car tous ici savaient que maître Elund ne tolérait pas qu'on lui dise non ou qu'on contredise ses ordres. Il imposait le respect et ne supportaient pas ceux qui osaient le remettre en question. C'est bien pour ça qu'il détestait la princesse du royaume, d'ailleurs. Cameron ne la voyait que très rarement mais il trouvait bien ridicule qu'un homme de l'âge d'Elund puisse s'énerver autant contre une fillette qui n'avait même pas dix ans. Peut-être qu'il avait peur d'elle ? Une soudaine envie de rire le prit à cette pensée et il suivit de bon cœur sa meilleur amie lorsqu'elle lui attrapa la main et courut avec lui le long de la galerie des rois pour rejoindre leur alcôve préférée. Ils s'assirent tout à fond, sur les deux petites marches derrière le large socle de pierre, où de petites araignées vivaient dans l'ombre, sur une couche épaisse de poussière. Même d'ici, ils pouvaient ressentir l'agitation générale qui s'était emparée du château. Cameron entoura ses genoux de ses bras, avec le sentiment qu'une myriade de papillons filaient en tous sens dans son estomac. C'était si étrange de se dire qu'ils allaient bientôt devenir écuyers, suivre leurs maîtres sur tout le continent, apprendre à manier une épée et tout le reste. La peur continuait de le ronger, même s'il ne cessait de se répéter que tout ira bien. Tomber sur un maître patient serait vraiment bien, surtout au début.

Ariane – Je suis sûre que tu vas y arriver comme nous tous, sourit-elle plus largement. Quand on veut, on peut, maître Hawke nous l'a souvent répété. Tu imagines, on va enfin quitter ce château ! Tu penses qu'on fera quoi, dans nos premières missions avec nos maîtres ? On va découvrir d'autres royaumes, aller partout. Et quand on sera grand, on pourra défendre le continent comme tous les chevaliers. Ce sera vraiment bien, même s'il y a la guerre, j'en suis sûre.

Cameron – Pour l'instant, je n'arrive pas à imaginer quoi que ce soit, sourit-il faiblement. Déjà, lorsque la cérémonie d'attribution sera passée, ça ira un peu mieux.

Il interrogea ensuite Ariane sur ce qu'elle-même avait pu imaginer, de lors premières missions, puis discutant des maîtres avec qui maître Elund aurait penser à les apparier. Ces derniers jours, il avait beaucoup travaillé sur ça et refusait de leur révéler quoi que ce soit avant le jour de la cérémonie. Comme si ça pouvait changer quoi que ce soit, de toute façon, mais bon, c'était la tradition, et bla bla bla. En attendant, l'heure défilait et très bientôt, en début d'après-midi, ils allaient tous enfin savoir avec quel maître ils passeront le reste de leur apprentissage. Pour les chevaliers de la seconde génération, ça devait aussi être un très gros stress, car après tout, eux-même étaient tout juste adultes et n'avaient jamais formé qui que ce soit. S'il pouvait, Cameron aimerait rester encore de longues heures dans le creux de cette alcôve poussiéreuse, à l'abri dans cette galerie. D'ailleurs, pourquoi était-ce le seul endroit de la galerie où il n'y avait aucune statue ? Un instant, il s'amusa à imaginer l'histoire d'un ancien roi d'Emeraude qui aurait été victime du maléfice d'un méchant sorcier, qui aurait effacé de la mémoire de son peuple l'existence de ce souverain. Mais l'esprit de ce roi aurait maintenu ici cette alcôve vide et viendrait s'y installer, continuant de veiller sur son royaume perdu et ses descendants. C'était une histoire un peu bizarre et tordue, mais il l'aimait bien. La discussion l'aidait beaucoup à diminuer le stress, cependant, celui-ci revint d'autant plus fort lorsqu'il fut l'heure d'y aller.

La cérémonie se déroulait dans la cour. Une longue table, qu'ils avaient vu toute à l'heure en passant, était recouverte par des ceintures en cuir, des épées adaptées à la taille des enfants, et des pendentifs, avec la Croix de l'ordre en bois, que tous les chevaliers portaient déjà autour du cou. Le forgeron du château avait travaillé comme un dingue pour forger toutes ces petites épées, cependant, même de cette taille, le jeune garçon doutait d'être capable de la soulever et encore moins taper avec. Maître Elund les fit se mettre en ligne selon un ordre précis qu'il leur donna, sur deux rangées, un grand rouleau de parchemin entre les mains. Cameron se retrouva sur la rangée de derrière, près d'Ariane, l'appréhension lui nouant de plus en plus la gorge. Le soleil brillait encore plus fort que toute à l'heure, la chaleur en devenait presque étouffante. Horriblement nerveux, Cameron se força à se tenir bien droit en regardant les chevaliers, rassemblés non loin, eux beaucoup plus détendus, même les plus jeunes. Peur, très peur, vraiment très peur. Maître Elund débuta la cérémonie en expliquant son déroulé, sans doute plus pour eux que pour les chevaliers, qui avaient déjà vécu ça. Il déroula son parchemin, la tension augmentant encore d'un cran.

Maître Elund – Quand j'annoncerai votre nom et celui de votre écuyer, vous vous vous avancerez, le nouveau maître donnera alors à son apprenti son arme et les symboles de son nouveau statut. Chevalier Buchanan, en charge de l'écuyer Derek.

Il débutait avec les chevaliers de la seconde génération ? Leur ami Elfe avança d'un pas léger, même si son visage exprimait une certaine angoisse. Le chevalier Buchanan s'accroupit à sa hauteur et lui passa la ceinture autour de la taille te de sa petite tunique verte, avant d'y accrocher son épée, un petit poignard, puis lui mit la croix de l'Ordre autour du cou. Une fois fait, il alla se ranger de nouveau dans le groupe des chevaliers, son nouvel écuyer à ses côtés. Donc, Derek avait été choisi même s'il était un Elfe, ça voulait sans doute dire que maître Hawke était devenu l'apprenti d'Elund parce qu'il était vraiment le meilleur en magie, de toute la seconde génération. Après le chevalier Buchanan, ce fut Bridgess, puis Kerns, confirmant que leur professeur débutait vraiment avec les tous nouveaux chevaliers. Et donc que ceux, comme lui et Ariane, qui étaient placés en seconde rangée allaient être attribués aux chevaliers de la première génération. Oh bon sang... Tordant un peu ses mains dans son dos, il s'efforça de ne pas paniquer encore plus qu'il ne le faisait déjà, même s'il avait l'impression qu'une chape de plomb venait de lui tomber sur l'estomac. Les chevaliers Kevin, Nogait et Wimme passèrent à leur tour, puis enfin Wanda. Au moins, Ariane pouvait déjà savoir que son maître sera la seule femme restante, à savoir le chevalier Chloé.

Maître Elund – Chevalier Wellan, en charge de l'écuyer Cameron.

Quoi ?! Quoi, quoi, quoi, quoi ?! Il s'avança par pur automatisme en regardant la hauteur de son nouveau maître... Le petit garçon lui arrivait à peine à la taille ! A moitié mort de stress et d'angoisse, il ne put s'empêcher de le dévisager lorsqu'il se pencha pour lui enfiler à son tour sa ceinture autour de la taille, priant pour ne commettre aucun impair.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Wellan d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 282
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Cameron

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Jeu 23 Fév - 21:28

Non, ça ne collait pas non plus... Wellan releva la plume puis mordilla un peu le bout, observant la carte puis les déplacements relevés de leurs ennemis, les plages où ils débarquaient le plus fréquemment, comparant avec toutes les informations déjà récoltées depuis que cette guerre avait reprise. Tâcher de se mettre dans la peau d'un Homme Insecte pour comprendre quelle stratégie il pouvait bien avoir n'était pas un exercice qu'on pouvait qualifier d'évident... Seul dans la bibliothèque, comme c'était souvent le cas, il était assis à l'une des longues tables, entouré par de nombreux parchemins, des notes personnelles, des informations récoltées par chacun des membres de l'Ordre, des cartes du continent annotées ou vierges et encore d'autres continents. Son regard dériva sur les différents tracés et les emplacements des pièges, puis il recommença à noter, réfléchir, concevoir d'autres stratégies afin de parer aux prochaines attaques. Lever depuis avant l'aube, il s'était purifié puis avait mangé avec célérité avant de se réfugier dans la bibliothèque. Prêt pour la cérémonie de toute à l'heure, il n'en restait pas moins sans rien faire les heures précédentes. La majorité de ses frères et sœurs, eux, préféraient profiter de ces dernières heures de temps libre avant d'avoir un écuyer auprès d'eux, pour de longues années.

Il s'était passé deux bonnes heures de plus lorsque la porte s'ouvrit sur un Falcon tout sourire qui déclara qu'il avait été sûr de le trouver ici, même sans sonder la pièce. Wellan eut un petit sourire en lui désignant la montagne de documents et ajoutant qu'il n'aimait pas perdre trop de temps alors qu'il avait l'occasion d'étudier tranquillement la stratégie ennemie. Son frère lui tendit un sandwich en lui rappelant que la cérémonie d'attribution approchait et qu'il n'avait pas intérêt à manquer ça. Comment l'oublier ? Elund ne lâcherait ses élèves qu'à quatorze ou quinze ans, s'il le pouvait, c'était Wellan qui, des années plus tôt, lui avait forcé la main pour que les enfants puissent débuter leur apprentissage dès leur douze ou treize ans, suivant l'âge auquel ils étaient arrivés dans ce château. La troisième génération de futurs chevaliers arrivait, tandis que la seconde allait découvrir à son tour la responsabilité de guider un enfant sur ce dur chemin. Cependant, le chef de l'Ordre n'était pas inquiet, il savait que tous leurs nouveaux compagnons auront cette tâche à cœur et sauront bien faire. Tous avaient été bien entraînés et tous connaissaient leur devoir. Ils pouvaient sentir un mélange de peur et d'excitation, aussi bien de la part de leurs tous jeunes compagnons que des futurs écuyers. Lui-même et ses frères étaient déjà plus détendus, ayant passé cette étape une fois déjà.

Falcon – Ils sont vraiment nerveux, sourit son frère en sondant les enfants, au loin. J'espère que ce n'est pas nous qui leur faisons peur.

Wellan – Tu aurais peur aussi, à leur place, sourit le chef en le narguant un peu, imagine un enfant de douze ans qui se retrouve devant un grand type comme toi.

Il esquiva souplement la petite tape que voulut lui coller Falcon avec un rire puis lui demanda un coup de main pour tout ranger, en attendant d'y revenir plus tard. A deux, ils allèrent assez vite puis sortirent de la bibliothèque en continuant à discuter. A l'heure venue, dans la cour, tout se mettait en place pour la cérémonie. Les enfants étaient rassemblés par Elund qui les fit se placer sur deux rangées, l'air tout affairé et un peu essoufflé, comme s'il accomplissait là le plus gros effort de son existence. La cérémonie semblait encore plus le stresser que ses propres élèves. Wellan croisa les mains dans son dos, bien droit au milieu des autres, regardant leurs futurs écuyers d'un regard avisé. Il ne se souvenait pas que Bridgess ait eu l'air si petite et fragile, lorsqu'il l'avait prise en charge, c'était curieux. Presque tous étaient surtout très effrayés et nerveux, arrachant des sourires attendris de la part des jeunes chevaliers et certains de sa génération. De son côté, Wellan était aussi très fier de voir Bridgess prête à prendre à son tour un enfant en charge, de la voir adulte et assumant des responsabilités. Quoi de plus gratifiant que de voir bien grandir une personne qu'on avait eu en charge des années ? reportant son regard sur le groupe d'enfants, il vit Elund dérouler son parchemin, se plaçant devant eux tous.

Maître Elund – Quand j'annoncerai votre nom et celui de votre écuyer, vous vous vous avancerez, le nouveau maître donnera alors à son apprenti son arme et les symboles de son nouveau statut. Chevalier Buchanan, en charge de l'écuyer Derek.

Voir que tous leurs premiers écuyers étaient partants et enthousiastes réchauffait aussi le cœur. Leur Ordre allait ainsi s'agrandir peu à peu, génération après génération, ils arriveront à défendre ce continent du mieux que possible avec d'aussi braves membres dans leurs rangs. Elund commençait effectivement avec tous les chevaliers nouvellement nommés. Wellan sourit de plus belle en voyant Bridgess avancer pour prendre en charge la petite Swan, issue du royaume de Jade. La cérémonie se poursuivit ainsi, les jeunes revenant dans les rangs avec leur nouvel écuyer à leurs côtés. Enfin, une fois tous les jeunes passés, maître Elund lança son propre nom, lui attribuant le petit Cameron. Tiens, cette fois-ci, il avait donc un apprenti au caractère radicalement différent de celui qu'avait Bridgess au même âge. S'approchant, il s'accroupit pour attacher la ceinture à la taille de son nouvel apprenti, un apprenti terrorisé d'ailleurs, puis stoppa un instant pour poser la main sur son épaule et lui envoyer une bonne vague d'apaisement pour le détendre, lui souriant ensuite d'un air rassurant. Tout ira bien, n'est-ce pas ? Il pouvait se détendre un peu, Wellan n'allait pas le manger ! Il lui passa aussi ses armes à la ceinture puis prit un des pendentifs, avec la Croix de l'Ordre, sur la table, pour la lui passer autour du cou.

Wellan – Détends-toi, lui murmura--t-il avec un sourire en se redressant. Tout va très bien se passer, tu vas voir. Et je ne mange pas les enfants.

Il garda la main sur son épaule pour le ramener avec lui dans le groupe avec tous les nouveaux maîtres et apprentis, observant ensuite la suite de la cérémonie, avec les quelques enfants restants. Une fois celle-ci terminée, ils sortiront pour le traditionnel tour à cheval dans les campagnes environnantes puis une petite fête aura lieu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ariane d’Émeraude
Ecuyer
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 116
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 12 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Chloé

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Mar 7 Mar - 10:20

Cameron – Pour l'instant, je n'arrive pas à imaginer quoi que ce soit, sourit-il faiblement. Déjà, lorsque la cérémonie d'attribution sera passée, ça ira un peu mieux.

Ariane continua de lui sourire de toutes ses dents pour être la plus rassurante possible, lui décrivant ce qu’elle-même avait imaginé, puis parlant des différents chevaliers qu’ils pourraient avoir comme maître. C’est vrai que les garçons ne pouvaient pas avoir une idée précise, eux ! Elle-même ne pouvait avoir que l’une des trois femmes de l’Ordre, à savoir une des deux nouvelles chevaliers, Wanda et Bridgess, ou bien leur aînée, Chloé. Pour la fillette, peu importe avec laquelle des trois elle sera appariée, tout ce qui lui tenait à cœur était d’enfin progresser en magie et protéger le continent, ils se préparaient à être écuyers depuis longtemps et elle ne voulait surtout pas que ça se passe mal ! Impossible de dire qui elle aimerait mieux, les trois femmes étaient tellement différentes. Wanda, la rouquine, était aussi ferme qu’elle était très gentille, passant beaucoup de temps à étudier tout ce qu’elle pouvait. Bridgess ressemblait beaucoup au chef de l’Ordre, blonde comme les blés et très vive. Quant à Chloé, tout aussi blonde mais les cheveux courts, elle était plus calme et on la disait très maternelle et protectrice. Ariane verra bien, de toute façon, c’était leur professeur qui décidait et personne n’avait son mot à dire sur le sujet.

Quand il fut l’heure d’y aller, elle dévala l’escalier en compagnie de Cameron, vite rejoints par les autres futurs écuyers. En chemin, elle lissa ses cheveux du bout des doigts pour être mieux présentable, sentant la nervosité la gagner elle aussi. Dans la cour, là où avait lieu la cérémonie, tout était paré et mis en place, leur maître les attendait, lui-même sur les nerfs. Ariane se retrouva sur la deuxième file, ne voyant par conséquent presque plus rien de ce qui se passait devant. Elle se tortilla un peu pour regarder entre les deux devant elle, soufflant d’être si petite. On ne lui donnerait que huit ou neuf ans, certainement pas douze, c’était frustrant par moments. Les deux mains dans le dos, aussi droite que possible même si ça ne changeait pas grand-chose à sa taille, elle écouta leur professeur expliquer le déroulement de la cérémonie, tout en portant un petit regard angoissé vers le tas des épées qui les attendaient. Ça avait vraiment l’air lourd… Elle baissa le regard sur ses mains fines et ses bras fluets, avec une petite grimace. Malgré toutes les heures déjà passées à s’exercer en cachette avec Cameron, elle ne prenait pas de muscles, ni même simplement de force.

Maître Elund – Quand j'annoncerai votre nom et celui de votre écuyer, vous vous vous avancerez, le nouveau maître donnera alors à son apprenti son arme et les symboles de son nouveau statut. Chevalier Buchanan, en charge de l'écuyer Derek.

En réalité… Quel âge avait Derek ? Douze ans aussi ? Ariane se posa tout à coup la question car elle avait vu leur ami arriver en classe bien plus tard qu’eux, il devait déjà avoir au moins neuf ans, et avait été accepté tout de même grâce à ses pouvoirs. Mais en fait, les Elfes ne grandissaient pas plus lentement qu’eux ? Enfin, que les humains ? Peut-être que leur ami, à l’apparence si jeune, était déjà plus âgé que son maître… Cette pensée faillit lui arracher un rire nerveux et elle se promit de lui poser la question un jour, mourant d’envie de savoir s’il était effectivement déjà plus âgé que le chevalier Buchanan, voire plus que les chevaliers de la première génération. Hum, bref, se concentrer. Les élèves sur la première ligne défilèrent, chacun attribué à un des chevaliers de la seconde génération. Lorsque les dames Bridgess et Wanda furent passées, la petite fée sut alors qu’elle sera l’écuyer de Chloé. Elle la regarda en coin, sans pouvoir s’empêcher d’un peu sautiller sur place, n’aimant rester immobile longtemps comme ça. Depuis toute petite, elle aimait fureter un peu partout, sauter, avec parfois des envies incompréhensibles de sauter si haut qu’elle en quittera la terre ferme pour flotter longuement au-dessus, au gré du vent. Des envies bizarres qui, chaque fois qu’elles s’éveillaient en elle, lui donnaient de curieux frémissements dans le dos.

Maître Elund – Chevalier Wellan, en charge de l'écuyer Cameron.

Oh, il était avec le chef de l’Ordre, lui ? Ariane le regarda avancer en l’encourageant mentalement, ressentant elle aussi à quel point il stressait beaucoup, tout à coup. Allez, tout allait très bien se passer ! Il allait apprendre beaucoup de choses, comme eux tous, et ils deviendront grands, solides, heureux et avec plus de volonté pour protéger le continent, c’était dit. Le maître des chevaliers s’accroupit pour la cérémonie, attacher la fameuse ceinture, donner les armes, puis la croix en bois. Ils n’étaient plus que six, dans les rangs des écuyers, six encore à devoir attendre d’être appariés à un maître. Enfin, elle-même savait déjà, c’était les garçons qui devaient plus stresser. Maître Elund reprit ensuite son parchemin, puis ce fut tout à coup son tour. Ariane s’avança avec un profond mélange de peur, d’impatience, de joie et de stress, levant le regard pour croiser celui de son nouveau maître et essayer de déterminer un peu mieux son caractère. Même si dame Chloé était moins grande que ses compagnons, Ariane ne lui arrivait tout de même qu’à peine à la taille et eut d’autant plus l’impression d’être une gamine qui n’avait rien à faire ici.

Ariane – Je ne vais pas vous décevoir, promit-elle avec un lumineux sourire en chuchotant pendant qu’elle lui mettait sa ceinture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Chloé d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 296
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Fiancée
Ecuyer : Ariane

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Sam 8 Avr - 22:32

Maître Elund – Quand j'annoncerai votre nom et celui de votre écuyer, vous vous vous avancerez, le nouveau maître donnera alors à son apprenti son arme et les symboles de son nouveau statut. Chevalier Buchanan, en charge de l'écuyer Derek.

Chloé eut un sourire attendri en regardant Buchanan accueillir son premier écuyer. Ils avaient grandi, leurs protégés, assez pour veiller à leur tour sur des enfants, les former pendant les sept prochaines années. C’était passé si vite… Elle avait l’impression que c’était hier que Maître Elund l’appelait pour lui attribuer son premier écuyer, Wanda. Et, aujourd’hui, c’était à elle de prendre en charge quelqu’un. C’était touchant, gratifiant. Chloé ressentit de la fierté en voyant son ancienne apprentie se voir confier Kagan, lui remettant ensuite la ceinture et les armes avant de lui passer la croix de l’Ordre autour du cou. Elle-même resta bien droite, observant les futurs écuyers dans les rangs en les trouvant tous incroyablement fragiles et innocents. Et apeurés ! Allons, ils n’allaient pas les manger, ils étaient plus grands et plus âgés mais ne faisaient de mal à personne. A les voir terrorisés ainsi, elle avait surtout envie de leur sourire et de les prendre, tous, dans ses bras pour les rassurer. Chloé les regarda donc en cherchant à croiser le regard de chacun pour leur sourire, leur montrer qu’ils n’étaient pas effrayants et qu’ils étaient on ne peut plus normaux.

Maître Elund – Chevalier Wellan, en charge de l'écuyer Cameron.

Son propre tour arriva, ensuite, très vite, Wellan étant en charge du petit Cameron qui était complètement l’opposé de Bridgess d’après ce qu’elle put voir, elle-même s’attendait à tout. Il était plus petit, déjà, et avait l’air beaucoup plus doux que leur nouvelle sœur d’arme. C’était sûrement volontaire, bien sûr, mais ce choix était assez surprenant… Le pauvre Cameron était complètement terrifié, semblant impressionné par le chef de l’Ordre. Ce qui ne l’étonna pas, très sincèrement. Lorsque l’on observe Wellan de loin, quiconque ne le connaît pas peut vite être rebuté et décider de rebrousser chemin. Donc, oui, elle le comprenait. Par chance, contrairement à ses habitudes, leur frère s’abaissa pour être à hauteur de son nouvel écuyer et le rassura tout en lui passant ceinture, armes et croix de l’Ordre. C’était mignon… Et très étrange, aussi. Voir les chevaliers de la première génération recevoir de nouveaux écuyers, les anciens à présent nouveaux chevaliers n’étant plus sans cesse dans leur sillage. Une page se tournait, une nouvelle allait s’écrire.

Maître Elund appela ensuite Chloé en lui attribuant Ariane… Qu’elle ne vit même pas du premier coup. Marquant un léger temps d’arrêt, la jeune femme avança en voyant la petite fée arriver devant les autres à l’endroit exact où s’était tenu Cameron quelques secondes plus tôt. Elle était… petite. Très petite. Et son air fragile ! Touchée et attendrie, elle dut s’agenouiller pour pouvoir être à peu près à sa hauteur et prit la ceinture sur la table pour la lui attacher autour de la taille. Elle eut presque peur de briser la petite Ariane tant elle semblait fragile. Au premier abord, elle n’avait pas tout de suite remarqué qu’il s’agissait d’une fée mais ses traits fins et la couleur de ses cheveux parlaient pour elle, en plus de sa petite taille. Et, maintenant que Chloé était toute proche, elle vit aussi que ses yeux étaient brillants. Si touchante !

Ariane – Je ne vais pas vous décevoir, promit-elle avec un lumineux sourire en chuchotant pendant qu’elle lui mettait sa ceinture.

Chloé – J’en suis sûre.

Gardant un grand sourire, le chevalier lui posa une main sur l’épaule pour lui montrer qu’elle la croyait puis prit les armes et… hum. Problème. Au moment de se redresser pour prendre l’épée, elle réalisa que cette dernière était presque aussi grande que la petite fée. Heu… Non, non, non. Pas possible de l’attacher. Chloé lança un regard à son ancien maître, laissant l’épée sur la table pour ne prendre que le poignard qu’elle accrocha à la ceinture de sa nouvelle apprentie. Bon, hum, ce sera très bien comme cela pour l’instant. Demain, elles passeraient chez le forgeron pour lui demander une épée plus petite, si c’était possible, et plus légère. Adaptée aux fées, en somme. S’il savait faire… Ariane était la première fée qu’ils avaient au château, en tant qu’écuyer, elle n’était pas sûre qu’il soit en mesure d’effectuer pareille commande. Sinon… Bon, plus tard, elles régleraient ce problème, dans tous les cas, ce qu’elle dit à la petite pour qu’elle ne s’inquiète pas. Se relevant une dernière fois, Chloé prit l’insigne de l’Ordre pour le passer doucement autour du cou d’Ariane avec un nouveau sourire. Elle était des leurs, voilà. Elle l’incita à la suivre, se remettant debout avant de retrouver sa place auprès des autres chevaliers et écuyers. Une petite fée en tant qu’écuyer… Cela allait la changer énormément de Wanda. Les entraînements ne seraient pas du tout les mêmes, il faudrait profiter de sa petite taille mais composer avec également. De longues journées se profilaient à l’horizon et de belles découvertes.

La cérémonie se clôtura très rapidement et il fut bientôt temps de faire la parade et de monter sur les chevaux pour faire la parade à travers la campagne. Montrer les nouveaux chevaliers et nouveaux écuyers, faire connaître et rappeler l’existence de l’Ordre à ceux qui les avaient peut-être oubliés. Chaque écuyer suivit son maître, Chloé entraînant Ariane qui était bien plus petite que les autres, se présentant dans les écuries dans lesquelles de nouveaux chevaux avaient été amenés pour les nouveaux écuyers. Elle ouvrit la porte, remarquant aussitôt qu’Ariane ne la dépassait même pas. Bon… Pourquoi s’étonner ? Elle était petite, d’accord. Si petite ! Hum, bref. Elle la laissa passer devant pour monter sur les cheveux, déjà sellés pour l’occasion, et réalisa qu’il y avait un autre problème. La taille du cheval. Ariane arrivait à peine au flanc du cheval… Le regard de Chloé passa du cheval à la petite fée toute minuscule et fragile, marquant un gros temps d’arrêt, cherchant une solution pour qu’elle puisse monter malgré tout.

Mais ce fut parfaitement inutile… Son nouvel écuyer grimpa littéralement sur le cheval, l’escaladant comme si elle avait déjà dû le faire par le passé. Bon, d’accord, pas de problème. Il lui fallut beaucoup plus de temps pour monter, naturellement, mais Chloé tâcha de ne pas montrer son léger découragement en pensant aux complications qu’une telle taille allait apporter. C’était adorable, elle était petite et voulait vraiment avancer, progresser, cela se voyait dans ses yeux ! Mais, avant tout, il allait falloir changer certaines choses pour compenser cette taille qui risquait d’handicaper la petite durant les batailles. Ce n’est que lorsqu’Ariane fut montée, sans que Chloé n’ait à intervenir, qu’elle se rapprocha en réalisant que son écuyer ne touchait pas les étrillés. Evidemment…

Chloé – Attends, ne bouge pas, je vais t’aider, lui dit-elle avec un sourire bienveillant.

Elle raccourcit les étrillés au maximum sans que cela ne change quoi que ce soit pour Ariane, dont les pieds ne pouvaient toujours pas les atteindre. Bon, heu… Lui lançant un regard désolé, elle lui dit qu’elles allaient trouver une solution pour ça aussi mais que, pour aujourd’hui, cela suffirait étant donné qu’ils ne devaient que parader. Elle ne risquait pas de tomber. Normalement… Lui assurant qu’elle-même resterait toujours à côté d’elle, au cas où, elle monta à son tour sur son cheval et sortit de l’écurie en gardant un œil sur Ariane, lui demandant si elle allait toujours bien. Mais, étonnamment, la petite fée semblait bien se débrouiller. Bon… Plus qu’à attendre le signe de Wellan, à présent. Et en route.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cameron d’Émeraude
Ecuyer
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 35
Double-compte : Non
Âge in-RP : 12 ans
Situation marital : Célibataire
Maître : Wellan

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Sam 22 Avr - 13:32

Comment cela allait se passer ? Et s'il commettait un erreur ? S'il n'arrivait pas à faire ce qu'in lui disait ou ordonnait , S'il décevait son maître ? C'était le chef de l'Ordre, enfin ! Quelle idée avait bien pu traverser la tête du magicien du château pour penser qu'il serait une bonne idée que lui, le plus petit des garçons de sa classe et sûrement le moins fort, s'en sorte avec le chevalier Wellan ?! Terrifié, il dû le montrer un peu trop car son nouveau maître stoppa tout à coup pour lui poser une main sur l'épaule. la seconde d'après, une forte vague d'apaisement enveloppa le jeune garçon tout entier, le détendant entièrement et apaisant le rythme effréné de son cœur. La peur chassée, par cette magie incroyable, il releva le regard vers Wellan, répondant timidement à son sourire. Le poids de l'épée accrochée à la ceinture se fit très nettement sentir, par la suite, même si ces épées avaient été forgées en "taille réduite", avec un poids allégé au maximum, afin de leur convenir. Un poids qui fit tout drôle à Cameron... C'était une toute nouvelle étape, dans sa vie, comme pour tous les autres écuyers. Maintenant, ils allaient quitter la sécurité du château pour enfin partir à la découverte du monde. Cette seule idée fit naître une nouvelle pointe d'angoisse, mêlée à de l'impatience, en lui. Le petit garçon baissa un peu la tête lorsque son maître lui passa la croix de l'Ordre autour du cou, la touchant du bout des doigts avec douceur. Les signes gravées étaient tous légers et fins, formant des arabesques plutôt jolies, qu'on retrouvait aussi sur les armures des chevaliers.

Maître – Détends-toi, lui murmura-t-il avec un sourire en se redressant. Tout va très bien se passer, tu vas voir. Et je ne mange pas les enfants.

C'était bien son souhait le plus cher, que tout se passe bien... Hochant la tête avec lenteur, il suivit son nouveau mentor dans les rangs, souriant maladroitement aux autres chevaliers et croisant le regard de ses camarades, déjà attribués à leurs professeurs. Debout et les mains croisées dans le dos, il observa la suite de la cérémonie avec une grande attention, souriant lorsque Ariane passa à son tour, pour être attribuée au chevalier Chloé. Mais pour elle, son maître ne lui donna pas son épée. Cameron entendit quelques murmures, pour savoir pourquoi, lorsque Wanda chuchota derrière eux qu'on ne pouvait pas vraiment donner à une fée une arme qui faisait presque la même taille qu'elle et qui était sûrement plus lourde. C'est vrai, ça, Ariane n'avait pas du tout la même constitution que les humains ! Cameron baissa le regard sur sa propre épée, qu'il trouvait incroyablement lourde, puis tourna la tête vers Derek, le seul autre "non-humain" du groupe. Le seul à ne pas être plus perturbé que cela, d'ailleurs. Le nouvel écuyer fronça légèrement les sourcils, tout à coup un peu troublé par le regard de son camarade. C'était le même que celui des adultes, là, juste à l'instant ! Un regard qui disparut ensuite, lorsque son camarade tourna aussi la tête et lui lança un sourire rayonnant. Oh, peut-être avait-il rêvé... Il y avait des jours où Cameron avait le sentiment que leur ami était en réalité plus âgé qu'eux. Peut-être était-ce sa nature Elfique qui les induisait en erreur.

Lorsque la cérémonie toucha à sa fin, maître Elund les gratifia tous d'un petit discours sur l'importance de la transmission des savoirs et du rôle de l'Ordre sur le continent, un discours qui dura de longues minutes avant qu'il ne conclut en disant qu'il était fier d'eux tous et qu'il espérait qu'ils continueront jusqu'au bout à accomplir leur devoir. L'animation reprit ensuite très vite tout le groupe lorsqu'il fut temps d'aller chercher les cheveux, pour le traditionnel tour en campagne. Cameron suivit son maître de très près, essayant de ne pas trop regarder les autres chevaliers. Il était très intimidé, sans pouvoir s'en empêcher. eux, tous, les jeunes élèves qu'ils étaient jusqu'à ce matin les avaient observé de loin, jamais il ne s'était retrouvé si proche. Arrivé devant le box, il eut un peu de mal à faire sortir son nouveau cheval, des bêtes à peine adultes, qui allaient désormais être les leurs pour leur vie d'écuyer puis de chevalier. Le sien s'appelait Grenade, un petit cheval bai qu'il n'eut heureusement pas trop de difficultés à monter, une fois sorti dans la cour. Le seul détail encore très gênant, du moins pour lui, est qu'il se retrouvait en tête de la longue file, comme son maître dirigeait la troupe. Brr... Glissant les pieds dans les étriers, raccourcis pour toutes les montures des écuyers, il attrapa la rêne en s'efforçant de ne pas montrer sa nervosité.

Dès que son maître donna le signal, tous partirent à petit trop dans la campagne, sur le longue et large route filant du château. Cameron frissonna un peu à cause du vent frais, la saison des pluies approchait à grands pas, se concentrant sur sa monture pour ne pas cogner quelqu'un d'autre par accident. Pas encore très l'aise en cheval, il fit de son mieux pour ne pas s'embrouiller. Leurs leçons d'équitation se résumaient à savoir seller une cheval, le soigner, le monter et aller au petit trop, rien de plus. Ils ne savaient pas encore vraiment se tenir pour galoper, il fallait un peu d'exercice supplémentaire, bien que certains des enfants de sa classe savaient déjà bien se débrouiller. Comme Swan, par exemple, l'écuyer de Bridgess, on aurait dit qu'elle était née sur un cheval tant elle était à l'aise. Derek aussi, comme Ariane, tous deux plus amis de base avec les animaux que ne le seront jamais les humains. La troupe passa dans quelques villages puis sur des routes moins larges, près des champs et à la lisière des forêts. La curiosité reprenait le dessus et Cameron tâchait de regarder un peu partout, n'étant jamais allé aussi loin depuis son arrivée au château d’Émeraude. Ce qu'il voudrait surtout, ce serait voir l'océan, mais ça, ça ne sera pas pour tout de suite. A défaut, il se perdit dans la contemplation du puissant fleuve traversant le pas et une large partie du continent, imaginant toutes les bêtes pouvant circuler dans ces eaux.

Leur troupe tourna bientôt vers l'est puis décrivit une courbe avant de revenir plus lentement vers le château. Sur la route, Cameron laissa son regard dériver au loin, vers le Sud, tandis qu'ils rentraient. Par là-bas, il y avait l'immense désert, d'après ce qu'il avait vu sur les cartes, et aussi la Forêt Interdite. C'était bien du désert que venaient les chevaliers Bergeau et Santo, d'ailleurs, pas vrai ? Tournant la tête vers eux, un petit instant, il en fut convaincu en voyant l'allure du grand chevalier Bergeau. Les cheveux très noirs, le teint hâlé, les yeux d'un bleu soutenu, la carrure puissante, il ressemblait en tous points aux deux nomades d désert qu'ils avaient vu une fois au château, pour du commerce. Pour le guérisseur, c'était déjà un peu moins flagrant, mais lui venait d'une famille royale et n'avait pas passé le début de sa vie à parcourir le désert sous un soleil ardent. Plongé dans ses rêveries de soleil, de sable et de collines de roches lointaines, il se réveilla en revenant au château, un peu courbaturé mais ravi. Une fois les chevaux descellés et laissés libre dans le grand enclos de la cour, la fête se mit doucement en place, chacun pouvant s'amuser comme il le souhaitait. Se faufilant entre les jambes des adultes, Cameron fila retrouver Swan, Ariane, Morgan et Derek, rassuré d'être encore avec eux avant de vraiment suivre son maître partout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Wellan d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Administrateur
Présence :
  • Actif
Messages : 282
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Cameron

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Dim 28 Mai - 13:48

L’humeur globale était au beau fixe, les nouveaux chevaliers étaient tous aussi impatients que nerveux en grimpant à cheval et en gardant un œil sur leur nouvel et premier écuyer. Les premiers jours leur seront très bizarres puis ils s’habitueront à a présence du jeune enfant à la manière de s’en occuper, pour l’entraîner ou veiller sur lui. En tête de la troupe, Wellan balaya sur le regard de l’ensemble des personnes présentes afin de s’assurer que chacun et chacune se tenait prêt. En les voyant ainsi, tous réunis, une bouffée de fierté l’envahi et il sourit, heureux de voir cet Ordre grandir peu à peu, heureux et fier de voir leurs anciens apprentis prendre à leur tour un enfant en charge, comme ils s’y préparaient depuis déjà longtemps. Il donna le signal du départ, s’assura que Cameron était bien à ses côtés et droit, puis talonna sa monture pour entraîner la troupe sur la large route quittant le château. Derrière eux, près de la table où avaient attendu les nouveaux attributs des enfants, maître Elund tenait son parchemin contre lui en les regardant partir, Hawke à ses côtés. Une fois tous passés les larges portes et le pont-levis, ils partirent au petit trot dans la campagne du royaume d’Emeraude, tête droite et regard vers l’avant. Chacun devait savoir qu’ils étaient là pour défendre et protéger le peuple de ce royaume et tous les peuples de ce continent, quels qu’ils soient.

Souriant en ressentant la curiosité grandissante de son apprenti, lui jeta des petits coups d’œil en biais, amusé alors qu’il semblait tout découvrir, du fleuve jusqu’aux forêts, ses grands yeux marrons écarquillés presque en permanence. Pour Wellan, qui était aussi d’un naturel très curieux, ce trait de caractère était bien loin d’être un défaut et il encourageait sans cesse tout un chacun à l’être autant que possible. Flânant un peu dans la tête de son apprenti pour savoir ce qu’il pensait de tout cela, il perçut son rêve devoir un jour l’océan et de tout ce qui pouvait se camoufler dans ses profondeurs. Des gravures et dessins d’immenses bêtes, vues dans les livres, lui traversaient la tête, on dirait bien que l’eau l’attirait. Il aura sans aucun doute très vite l’occasion de découvrir la mer, pas d’inquiétude à ce sujet. Wellan compatit bien aussi lui faire découvrir bien des livres, des légendes, des leçons sur les animaux marins comme les animaux terrestres et des airs. Il allait apprendre, il devait apprendre, forger le corps à son futur devoir de chevalier n’était qu’une partie de son apprentissage, forger l’esprit était tout aussi important. Reportant son regard sur la route et échangeant quelques mots avec les chevaliers les plus proches, il les fit tous parader une bonne heure en tout avant de prendre le chemin du retour, vers l’Est. Son écuyer était toujours rêveur, passant de l’océan au désert, puis aux forêts. C’était très bien ainsi, puis il sera curieux, plus il apprendra vite et bien.

Une fois revenu au château, ils descellèrent les chevaux et les laissèrent libre dans l’enclos, avec de l’eau et du foin. Wellan flatta l’encolure de son cheval avant de le laisser filer, refermant la barrière avec l’aide de Bergeau. Une fête était organisé dans la grande salle de la tour où ils mangeaient habituellement, nourriture et boissons commencèrent à circuler, ceux qui savaient jouer de la musique sortirent leurs instruments. On allait sûrement ne pas tarder à entendre Santo jouer un air à la harpe et leur chanter quelque chose. Wellan accepta un gobelet de vin au passage, en entrant, souriant en voyant son apprenti courir entre les adultes et aller rejoindre ses amis. L’écuyer de Chloé, la fée minuscule, celle de Bridgess, la jeune princesse de Jade aux très longs cheveux noirs et au visage doux, avec ses yeux bridés, ainsi que l’écuyer de Jasson, originaire du royaume d’Argent, et un jeune Elfe. Wellan les quitta du regard, rassuré de les savoir dans le coin à jouer ensemble, et rejoignit les autres pour profiter de ce temps libre. Ils se retrouvaient souvent à eux sept et n’étaient déjà plus aussi « joyeux » que les jeunes chevaliers qui s’amusaient à divers jeux de force ou d’adresse, en y entraînant parfois les nouveaux écuyers.

Wellan – Dès demain, nous devrons nous réunir pour la suite des opérations, lança-t-il aux six autres. Il faut retourner dans certains pays afin de rappeler que la menace est loin d’être éradiquée, en plus de rechercher des informations supplémentaires sur les dragons et la sorcellerie. Nos jeunes chevaliers vont pouvoir voler de leurs propres ailes, à présent. Que pensez-vous de leurs progrès ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 106
Double-compte : Non
Âge in-RP : 27 ans
Situation marital : Aime en secret
Ecuyer : Hettrick

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Lun 12 Juin - 21:45

Un orage lointain gronda un peu juste au moment où ils revinrent au château, le ciel s'assombrissait beaucoup vers l'Est. Santo sauta souplement de son cheval puis se retourna de justesse pour recevoir dans les bras son jeune et nouvel écuyer, Hettrick, qui chuta de selle brusquement après s'être emmêlés dans les étriers. Le jeune garçon rougit jusqu'à la pointe des cheveux et bafouilla des excuses alors que son maître le re-déposait à terre, tout en le rassurant, ce genre de choses arrivait. Et ce n'est pas comme s'il n'avait pas l'habitude, après tout, son premier apprenti, Kerns, passait lui aussi son temps à se cogner partout et à glisser sur des surfaces parfaitement planes. Santo le glissa avec un petit rire à son jeune apprenti qui ouvrit de grands yeux étonnés puis retrouva le sourire, avant de s'occuper de desceller son cheval. L'instant d'après, on tapota sur son épaule et il tourna la tête, voyant Kerns juste derrière qui lui fit une moue autant amusée que vexée en disant que ce n'était pas drôle et qu'il faisait beaucoup d'efforts, en plus. Des efforts, des efforts, il s'était encore cogné ce matin ! Santo tendit la main pour lui dégager le front et voir le bel hématome en train de se former sur la tempe. Jolis efforts que voilà, en effet. Kerns se dégagea en rougissant et en lançant "Je ne le fais pas exprès, maître !", ce qui arracha un nouveau sourire au guérisseur.

Santo – Tu ne dois plus m'appeler maître, je te l'ai déjà dit, nous sommes sur un pied d'égalité, maintenant.

Il devra d'ailleurs sans doute le redire encore, tous comme ses compagnons, difficile de perdre en quelque jour une habitude tenue durant des années. Une fois son cheval laissé libre dans l'enclos, Santo revint avec les autres dans le grand hall pour la fête qui se mettait en place, observant d'un air amusé les jeunes chevaliers aussi excités que les enfants, se lançant déjà dans divers chants, des rires, des jeux, grignotant et buvant, pour les adultes. Derrière eux, Wellan et Bergeau poussaient à deux la lourde barrière de l'enclos, eux aussi déjà désertés par leurs apprentis. Tous les enfants s'étaient déjà retrouvés en eux, profitant de ces derniers heures sans adulte à les surveiller. Ce genre de fête n'était pas si fréquente, cela arrivait principalement pour les adoubements et suite aux attributions de leurs nouveaux écuyers. Il prit le temps d'enlever le plastron de son armure et les protections aux poignets, coudes et genoux, les posant dans un coin comme d'autres l'avaient déjà fait. Définitivement plus à l'aise en tunique, il s'étira longuement avant de rejoindre les autres, prenant un verre au passage. Ils se réunirent tous les sept, les aînés de la petite bande, dans un coin de la salle, près de la cheminée, assis au bord d'une table et sur des bancs. Autant laisser les jeunes s'amuser autant qu'ils le pouvaient, dans cette soirée, les choses sérieuses reprendront dès demain. Les missions à préparer et les autres à mener, l'entraînement des enfants qui débutera, les investigations à faire et tout ce genre de choses. Ils étaient repartis pour quelques années à veiller et éduquer un enfant encore trop fragile pour soulever une épée mais qui apprendra, comme eux tous.

Wellan – Dès demain, nous devrons nous réunir pour la suite des opérations, lança-t-il aux six autres. Il faut retourner dans certains pays afin de rappeler que la menace est loin d’être éradiquée, en plus de rechercher des informations supplémentaires sur les dragons et la sorcellerie. Nos jeunes chevaliers vont pouvoir voler de leurs propres ailes, à présent. Que pensez-vous de leurs progrès ?

Santo – Wellan, soupira le guérisseur, tu parles comme s'ils étaient nos enfants.

Un petit rire lui échappa aussitôt après et il leva légèrement son gobelet à la santé de son frère d'armes, moitié sérieux, moitié en se payant sa tête. Il était d'ailleurs l'un des rares, pour ne pas dire le seul dans l'Ordre, à pouvoir le faire sans que leur chef ne s'agace ou ne se vexe, malgré sa susceptibilité légendaire. Et cela car ils étaient tout simplement très proches, aussi proches que Bergeau et Jasson l'étaient, par exemple, ou même Dempsey et Chloé, ou Falcon qui l'était aussi avec Dempsey, ou encore Nogait et Kevin. Redevenant sérieux, il fit un vague geste de la main libre en répondant que, pour sa part, Kerns avait fait beaucoup de progrès mais restait encore un peu hésitant sur les missions diplomatiques, et pourtant les Dieux savent qu'il avait dû en mener, avec Santo comme maître. Falcon enchaîna ensuite en parlant de Wimme, jeune homme d'ailleurs occupé à raconter une histoire effrayante à deux ou trois écuyers, qui le fixaient avec de très grands yeux. Ce genre d'histoires, Falcon avait dû lui en raconter beaucoup, lui qui avait été bercé par des contes horribles dans un pays étouffant de superstitions. Chloé embraya à son tour, sur Wanda, puis les autres. Parler travail alors qu'ils étaient à une fête, il n'y avait bien que Wellan pour amener ce sujet-là. En même temps, Santo était convaincu qu'il avait dû passer sa matinée entière à réfléchir à des stratégies de guerre.

Santo – Essaye un peu de profiter de la soirée, toi aussi, reprit Santo en lançant à leur frère un petit bout de gâteau, pris sur un plateau non loin. On est tranquilles, les gamins ont grandi et ne sont plus dans nos pattes et on a encore quelques heures avant de s'occuper des nouveaux.

Enfin, quelques heures... Plutôt quelques secondes. Le nouvel écuyer de Jasson, le petit Morgan, se blessa juste au même instant en jouant avec les autres et poussa une petite exclamation, une large éraflure à la tempe. Santo échangea un regard blasé avec les autres puis posa son verre avant d'aller rejoindre le petit garçon en quelques enjambées, s'agenouillant près de lui en lui parlant doucement pour le rassurer. Passant la main tout proche de la blessure, il fit jaillir une douce lumière blanche, qui enveloppa la coupure puis le referma en un instant. Voilà, c'est fini, ça va mieux ? Attrapant une serviette, il essuya le filet de sang qui avait coulé sur son visage puis se redressa, en l'avertissant de faire plus attention. Les gamins... Il secoua un peu la tête en jetant le petit chiffon au feu au passage puis revint vers ses camarades, lançant à Jasson qu'il compatissait, si son écuyer était aussi maladroit que Kerns l'avait été lui-même. Wellan n'avait pas l'air de goûter à la semi-plaisanterie car il répliqua d'un ton dur que c'était de leur devoir de faire en sorte que ces enfants grandissent sainement et s'endurcissent. On aura compris. Santo leva les yeux au ciel en se retenant de répondre, jouant plutôt avec un petit morceau de bois qui traînait. Wellan ajouta ensuite qu'ils sera aussi bon que ceux qui étaient, ici, fils et fille de roi aillent pousser à nouveau leurs parents à prendre plus de précautions, même s'ils n'avaient officiellement plus de liens avec eux. Hum... Santo gratta un peu sa barbe, le regard dans le vague.

Santo – Mon grand frère va bientôt épouser ta petite sœur, tu sais, dit-il d'un ton tranquille. Si tu veux un moment où les deux familles seront de bonne humeur, ce sera là.

Etant le principal chargé des affaires diplomatiques, Santo était par conséquent bien au fait des alliances pouvant se nouer entre différents royaumes ou au contraire les vieilles tensions et mécontentements naissants. Les mariages, les décès, les naissances et autres, dans les familles royales du continent, il était censé rester au courant des agissements et faits et gestes de tout ce beau monde.

Chloé – Et ce sera leur moment, raison de plus pour les laisser profiter. Si des liens doivent être tissés, ils le seront forcément sans que l'on intervienne immédiatement.

Santo – Oh, ce ne sera pas pour renforcer les liens entre Rubis et Fal. Et dans le désert, ils ne sentent pas vraiment concernés par la guerre.

Bergeau l'approuva à mi-mots, hochant la tête. Lui aussi était né à Fal et se souvenait très bien de la mentalité des personnes de ce pays, cela n'avait pas grand-chose à voir avec de nombreux autres peuples, sur le reste du continent. Maintenant, qui était concerné par les liens avec les familles royales ? Wellan, fils du roi de Rubis, lui-même, fils du roi de Fal, Chloé, fille du roi de Diamant, puis dans les plus jeunes, Bridgess, fille du Roi de Perle, Swan, fille du roi de Jade, et enfin Ariane, fille du roi des Fées. Quant aux autres, Dempsey, Jasson et Falcon étaient nés dans des familles paysannes, chacun dans n royaume différent. Bergeau, lui, était le fils d'un bandit du désert, des origines dont il ne se cachait d'ailleurs pas. De toute manière, ils avaient tous dû écarter ces origines et se considérer comme enfants du continent, avant d'être enfants d'un royaume. Même si le guérisseur comprenait le principe derrière tout cela, il refusait pour autant que ses propres enfants, s'il en avait un jour, soient forcés d'oublier leurs parents.

Santo – Il y a déjà pas mal de remous, en ce moment, soupira-t-il, les vieilles rivalités entre royaumes se réveillent. Le roi Cull d'Argent a tendance à de nouveau renfermer son pays sur lui-même, et ce n'est pas très étonnant. Jasson, c'est toi qui avait suivi l'affaire de Graes, là-bas, tu sais où cela en est ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jasson d’Émeraude
Chevalier
avatar

Fonction :
  • Membre
Présence :
  • Actif
Messages : 150
Double-compte : Aucun
Âge in-RP : 26 ans
Situation marital : Amoureux
Ecuyer : Morgan

MessageSujet: Re: [Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers   Mer 14 Juin - 21:26

Wellan – Dès demain, nous devrons nous réunir pour la suite des opérations, lança-t-il aux six autres. Il faut retourner dans certains pays afin de rappeler que la menace est loin d’être éradiquée, en plus de rechercher des informations supplémentaires sur les dragons et la sorcellerie. Nos jeunes chevaliers vont pouvoir voler de leurs propres ailes, à présent. Que pensez-vous de leurs progrès ?

Santo – Wellan, soupira le guérisseur, tu parles comme s'ils étaient nos enfants.

Exactement, et il pensait de nouveau au travail, aux devoirs, aux responsabilités, alors qu’ils étaient dans une fête, entourés par tous les nouveaux chevaliers, écuyers, ainsi que les personnes du château venus fêter cette nouvelle attribution et cérémonie avec eux. Même maître Elund était là ! Il discutait paisiblement à l’autre bout de la salle avec le roi d’Émeraude, un verre à la main, sans se soucier pour ce soir des troubles menaçant leur continent. Enfin bon… C’était leur frère, on ne le changera pas, et il était aussi logique qu’il pense sans cesse à la guerre, comment s’y préparer et ce qu’ils se devaient de préparer pour faire front. Ils prirent donc un bon quart d’heure pour parler des chacun des progrès et de l’évolution de leurs anciens écuyers respectifs, sans entrer dans les détails mais en donnant un aperçu général. Pour sa part, Jasson n’avait rien fait pour apaiser le caractère très enflammé et énergique de Nogait, car il estimait cela important, sourire dans la vie était très précieux, pour lui. Soupirant un peu, il prit le gobelet rempli d’un vin très léger que Falcon lui tendit, assis sur un banc à côté de lui, tout en portant un regard un peu désespéré vers leur frère d’armes. Il était vraiment incapable de se détendre et de profiter d’une simple soirée, c’était trop en demander ? Il ne vivra pas vieux, à ce rythme, son cœur ne tiendra pas !

Santo – Essaye un peu de profiter de la soirée, toi aussi, reprit Santo en lançant à leur frère un petit bout de gâteau, pris sur un plateau non loin. On est tranquilles, les gamins ont grandi et ne sont plus dans nos pattes et on a encore quelques heures avant de s'occuper des nouveaux.

Exactement, même si ça ne suffira sans doute pas de dire ça à Wellan. Jasson allait en rajouter lorsqu’il ressentit tout à coup la douleur de son nouvel apprenti et le chercha du regard, le voyant près de ses amis à se tenir la tête, d’où coulait un léger filet de sang. Le chevalier se leva mais Santo fut plus rapide qu’eux tous, filant tout droit sur Morgan pour s’occuper de lui et le soigner. Falcon sourit largement en déclarant que c’était plutôt mignon, comme scène, et que leur frère ne pourra jamais s’empêcher d’aller vers tous ceux et celles qui se sentiront mal ou seront blessés. Leur frère revint quelques instants plus tard, lançant à Jasson qu’il compatissait vraiment, si son nouvel écuyer était aussi maladroit que l’avait été Kerns. Oh, ça devrait aller, ce n’était qu’une habitude à prendre. Leur chef répliqua aussitôt, sans sourire le moins du monde, qu’il en était de leur devoir d’éduquer ces enfants à bien grandir, s’entraîner, devenir fort, aussi bien mentalement que physiquement, comme s’ils oubliaient leurs responsabilités. Jasson soupira, un peu brusquement, mais pas assez fort pour que d’autres que Falcon ou Chloé, juste à côté de lui, ne l’entendent. Il y a vraiment des jours où Wellan le fatiguait... Et il embraya ci-après en ajoutant que ceux ici qui étaient issus de familles royales retournent voir leurs parents pour insister sur la menace de la guerre, Irianeth, les dragons. Non concerné. Jasson était né dans une famille d’artisans, au royaume de Perle, dans un village reculé au cœur de la forêt.

Santo – Mon grand frère va bientôt épouser ta petite sœur, tu sais, dit-il d'un ton tranquille. Si tu veux un moment où les deux familles seront de bonne humeur, ce sera là.

Chloé – Et ce sera leur moment, raison de plus pour les laisser profiter. Si des liens doivent être tissés, ils le seront forcément sans que l'on intervienne immédiatement.

Profiter de leur moment dans un mariage politique où l’amour ne pourra jamais entrer en ligne de compte ? Jasson sourcilla un peu en tournant la tête vers leur sœur d’arme, seule femme de leur génération, pas très convaincu par ce genre d’arguments. Pas plus que Santo, d’ailleurs, qui répondit que ce n’était pas fait pour renforcer des liens entre les deux royaumes, du moins pas des liens comme elle le sous-entendait. Le guérisseur ajouta ensuite que le désert ne se sentait guère concerné par la guerre, de toute façon. Ils avaient leurs raisons, même si ça ne facilitait pas la tâche de l’Ordre. Les contrées les plus inquiètes étaient Zénor et Argent, là où débarquaient le plus souvent les troupes impériales et qui avaient à nouveau dû subir de nombreuses pertes, comme lors de la première guerre, quoi que dans une moindre mesure.

Santo – Il y a déjà pas mal de remous, en ce moment, soupira-t-il, les vieilles rivalités entre royaumes se réveillent. Le roi Cull d'Argent a tendance à de nouveau renfermer son pays sur lui-même, et ce n'est pas très étonnant. Jasson, c'est toi qui avait suivi l'affaire de Graes, là-bas, tu sais où cela en est ?

Jasson – Pas grand-chose de nouveau, personne n’a la moindre idée de qui a bien pu profaner le sanctuaire, pourquoi et quand, exactement. Aucun témoin et les habitants des alentours sont persuadés que le coup a été fait par un habitant de Cristal, Perle ou Emeraude. Les vieilles rivalités se réveillent, comme tu le dis.

On ne poussait pas comme ça à se rouvrir un pays qui avait été bouclé plus de vingt ans, après tout, et il n’était pas étonnant non plus que les Argentais soient encore très méfiants envers les étrangers. Le Roi Cull acceptait plus ou moins l’Ordre car il avait reçu de l’aide pour soigner son fils malade et parce qu’il avait conscience de la menace du continent noir. Mais mis à part cela… Jasson se rassit sur le banc, tout en surveillant son apprenti du coin de l’œil, car il ne manquerait plus qu’il se blesse à nouveau.

Jasson – Vous savez qu’on pourrait aussi tâcher de passer une soirée dans notre vie sans penser aux problèmes du continent ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flash-Back] Attribution des nouveaux écuyers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Piliers de la Terre :: Territoires du Centre :: Royaume d’Émeraude :: Château d’Émeraude :: Ailes des Chevaliers :: Cour d'entraînement-
Sauter vers: